Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Retards, annulations : les trains TER sont-ils fiables dans votre région ?

mardi 28 novembre 2017 à 16:20 Par Marina Cabiten, France Bleu

Quelles sont les régions dans lesquelles les trains TER accusent le plus de retards, mais aussi d'annulations ? Un palmarès a été publié en novembre par l'autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER).

Les TER en région PACA sont ceux qui accusent le plus de retards, selon le rapport de l'ARAFER - illustration
Les TER en région PACA sont ceux qui accusent le plus de retards, selon le rapport de l'ARAFER - illustration © Maxppp -

C'est en Provence-Alpes-Côte d'Azur que le taux de retard moyen pour les lignes TER de la SNCF est le plus élevé sur l'année 2016, selon le rapport annuel de l'ARAFER, l'autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, publié en novembre. Ce document ne recense pas que les retards, déjà communiqués régulièrement par la SNCF. Il recense également le nombre de TER déprogrammés ou tout simplement annulés.

Des annulations de dernière minute "toute l'année"

Ainsi, c'est en région PACA que les TER ont connu le plus de retards en 2016 (16% des TER et même 20% aux heures de pointe). Mais au total, sur l'année, 5% des TER y ont aussi été déprogrammés et 3% des TER ont été annulés. Au final donc 24% des TER ont circulé de façon anormale dans cette région. Les Régions les plus touchées par les déprogrammations ont été Aquitaine, PACA, Auvergne, Midi-Pyrénées et Poitou-Charentes.

Outre les déprogrammations qui surviennent en période de grève, "les annulations de dernière minute surviennent toute l’année et reflètent des dysfonctionnements opérationnels relevant de l’entreprise ferroviaire et/ou du gestionnaire d’infrastructure", souligne l'ARAFER. En moyenne, ce taux s’élève à 1,9 % pour l’activité TER.

Plus de 10% de retard au terminus dans la moitié des régions

Quant à la ponctualité à l’arrivée, la moitié des régions affiche un taux de retard au terminus supérieur à 10 %. Seules quatre Régions connaissent un taux de retard inférieur à 7 % : l’Alsace (6,1 %), la Bretagne (6,0 %), la Haute-Normandie (6,0 %) et la Champagne-Ardenne (6,3 %). Le taux de retard augmente en période de pointe à l’exception de la Bourgogne, du Limousin et de la Basse-Normandie.

  - Visactu
© Visactu -