Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Retour aux 90 km/h : "C'est du foutage de gueule" pour le patron du département du Nord

-
Par , France Bleu Nord

Invité de France Bleu Nord, le président du conseil départemental du Nord évoque la décision du gouvernement de revenir sur les limitations de vitesse à 80 km/h sur certains axes.

Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord
Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord © Radio France - Bastien Deceuninck

Jean-René Lecerf parle d'un "foutage de gueule" puisque le gouvernement a assorti cet assouplissement d'un grand nombre de critères.  On ne peut revenir aux 90 km/h que "lorsqu'il n'y a pas de riverains, lorsqu'il n'y a pas d'arrêt de bus, lorsqu'il n'y a pas d'engins agricoles, autrement dit pas en zone rurale", précise le président du conseil départemental. 

"On se fout de nous !"

"On nous dit vous pouvez le faire et on dit les conditions pour le faire. Il faudrait avoir des routes dans les nuages !" s'énerve Jean-René Lecerf. Il indique qu'il ne respectera pas la circulaire du gouvernement et qu'il prendra d'ici un mois la décision de remettre un certain nombre de routes aux 90 km/h. Cela se fera en concertation avec les maires des communes concernées et la commission départementale de sécurité routière.

Jean-René Lecerf précise qu'il se mettra aussi en contact avec ses homologues du Pas-de-Calais et de l'Aisne de façon à ce que les choses se fassent de manière totalement harmonisée. 

Concernant le chiffrage du retour aux 90km/h dans le département du Nord, l'élu précise : "si je respectais les consignes gouvernementales, ce serait environ 40 millions d'euros, donc c'est hors de question.  Donc, en ne respectant pas les consignes, c'est très peu de choses puisqu'on avait conservé les panneaux 90. C'est simplement le coût de la main-d'oeuvre des agents pour les remettre en place "

Le président du conseil souligne que le département se préoccupe de la sécurité routière d'une autre manière, " en consacrant 4 millions d'euros supplémentaires pour l'entretien des voiries communales".

En 2019, 91 personnes ont trouvé la mort sur les routes du Nord dont 38 sur les routes départementales. 

La vidéo intégrale de l'entretien

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu