Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faillite de Thomas Cook : le retour brutal de six personnes âgées dans les Alpes-Maritimes

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

La faillite du voyagiste Thomas Cook tourne au cauchemar pour six Azuréens de plus de 70 ans "livrés à eux-mêmes "après avoir appris la fin de leur voyage au petit-déjeuner dans leur l'hôtel près de Toronto (Canada). "On nous a dit : débrouillez-vous ! Certains ont pleuré... c'est brutal".

Thomas Cook (illustration)
Thomas Cook (illustration) © Maxppp - Marcel Kusch/dpa/picture-alliance/Newscom

Ce petit groupe d'amis, qui habitent Saint-André-de-la-Roche au nord de Nice, était parti en voyage jeudi 19 septembre pour 12 jours au Canada et aux USA avec des étapes à Québec, Toronto, Washington, et New York. Le voyage s'est bien passé jusqu'à lundi matin après avoir admiré les chutes du Niagara. "Le guide est venu pour nous réunir dans une pièce de notre hôtel après le petit-déjeuner, raconte Yves, à l'initiative du voyage des six Azuréens. Il effectuait à 76 ans son voyage de noces préparé un an à l'avance

"Nous étions au total une quarantaine de personnes. Le guide nous a lu un courrier nous indiquant la défection et la faillite de l'opérateur Thomas Cook. Il nous restait une seule nuit d'hôtel, et après, il fallait se débrouiller ! La suite de notre voyage était annulée. Une annonce brutale. Une trentaine de Français ont pu poursuivre leur voyage grâce à une prise en charge par leurs compagnies d'assurances ou par un autre tour opérateur. Mais pas nous, car nous avions pris l'ensemble des prestations dans une agence Thomas Cook du centre de Nice. Nous n'avons pu joindre personne chez ce voyagiste. L'agence est définitivement fermée."     

Des billets retour pris en catastrophe 

Le petit groupe des Alpes-Maritimes, "un peu secoué", a dû programmer son retour sur Nice en catastrophe ce mercredi, sans aucune aide logistique ni financière. "L'un d'entre nous a passé deux heures au téléphone avec Air France qui gentiment nous a aidé. Nous avons déboursé 650 euros de notre poche. Nous ne savons pas si nous serons remboursés... Je n'y crois pas !" 

Ils arriveront ce jeudi soir à Nice, sans passer par Washington ou New York. "On relativise, mais c'est quand même brutal. On a réussi notre mariage, mais raté notre voyage de noces", confie Yves.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess