Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Retour des bus le dimanche à Nancy à partir du 27 octobre

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La direction de Kéolis Nancy a annoncé le retour des lignes de bus régulières le dimanche à partir du 27 octobre. Pour la direction, ce n’est pas un abandon du bus à la demande, mais pour la CGT c’est une marche arrière prévisible demandée par les chauffeurs.

Retour de 10 lignes régulières de bus le dimanche à Nancy.
Retour de 10 lignes régulières de bus le dimanche à Nancy. © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

Après discussions avec la Métropole du Grand Nancy, la direction de Kéolis a annoncé le retour des lignes de bus régulières à partir du dimanche 27 octobre. Un retour des bus réguliers déjà esquissé mais la date n'avait pas été précisée. 

Après six dimanches, les lignes 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 20, 21 et Corol vont retrouver des bus réguliers. Seule la ligne 22, vers Laneuveville, ne retrouvera pas un trafic régulier le dimanche.

Un nombre de clients plus faible

«Le dimanche, on a constaté un nombre de clients plus faible qu'avant» reconnait Xavier Lemarié, le directeur de Kéolis Nancy, qui indique que le bus à la demande n’est pas complètement abandonné : le service sera expérimenté les dimanches – en plus des bus réguliers - sur 1/5ème de la Métropole sur une zone qui reste encore à définir.

C'est une marche arrière : aujourd’hui, la direction nous écoute

Lors du dernier dimanche, le système de réservation de bus à la demande n’avait été utilisé que par 400 voyageurs dans la métropole. Un système de bus à la demande qui reste opérationnel en semaine pour se rendre à la gare de Nancy tôt le matin ou en soirée. 

Du côté des chauffeurs, Didier Martins, délégué syndical CGT, majoritaire chez Kéolis Nancy, estime que la base a enfin été écoutée. C’est une «marche arrière et aujourd’hui, la direction nous écoute» confie le syndicaliste qui avait écrit à tous les maires de la Métropole pour prévenir que ça ne pouvait pas marcher. 

Affiner le nouveau réseau

Concernant l’ensemble du réseau, il va être ajusté d’ici le lundi 4 novembre, jour de rentrée des classes. Des discussions sont prévues entre représentants des salariés et la direction pour affiner le nouveau réseau mis en place à la rentrée, avec un dialogue social qui semble renoué même si deux préavis de grève, de la CGT et de FO, courent toujours jusqu’en janvier chez Kéolis Nancy. Le réseau sera d'ailleurs perturbé ce samedi.

Service plus régulier ?

Chaque jour 320 chauffeurs sont censés prendre leur service mais une 20aine de bus n'ont pas de chauffeur. C'est mieux qu'en septembre où l'on comptait une 40aine de services non effectués quotidiennement mais Kéolis promet d'autres embauches pour un service plus régulier. La société, filiale de la SNCF, a recruté 23 chauffeurs en CDD depuis la mise en place du nouveau réseau qui compte 521 chauffeurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu