Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Retour progressif à la normale sur les lignes SNCF bas-normandes

mardi 10 novembre 2015 à 18:59 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

La circulation des trains revient progressivement à la normale ce mardi soir sur les lignes SNCF en Normandie. Les contrôleurs ont voté la reprise du travail en attendant une nouvelle réunion avec la direction prévue jeudi

Les contrôleurs SNCF de Cherbourg attendent maintenant la réunion de jeudi
Les contrôleurs SNCF de Cherbourg attendent maintenant la réunion de jeudi © Radio France - Jacqueline FARDEL

La circulation des trains revient progressivement à la normale ce mardi soir sur les lignes SNCF en Normandie. Les contrôleurs ont voté la reprise du travail. 

Après l'agression verbale d'une contrôleuse dimanche sur la ligne Paris-Cherbourg, ils demandent à être deux agents par train. Cet après midi , la direction n'a rien promis mais une nouvelle réunion est prévue jeudi, et en fonction des discussions un pré avis de grève pourrait être déposé pour le 26 novembre. 

La circulation des TER a été fortement perturbée ce mardi avec en moyenne 1 TER sur 4 en Basse Normandie mais la direction de la SNCF a fait appel à des agents parisiens ou des encadrants pour faire rouler certains trains, ce qui a limité les perturbations notamment sur les lignes Intercités.

Les contrôleurs de Cherbourg ont décidé d'alerter les élus et après avoir rencontré le maire de Cherbourg ils doivent être reçus demain jeudi par la députée PS Geneviève Gosselin-Fleury.