Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

RETOUR SUR 2017 - Gaël Perdriau toujours persuadé que l'A45 verra le jour

vendredi 5 janvier 2018 à 8:04 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le maire de Saint-Etienne, fervent défenseur de l'A45 entre Saint-Etienne et Lyon, reste persuadé que cette nouvelle autoroute verra le jour prochainement. Gaël Perdriau revient avec nous sur les rebondissements 2017 du dossier.

Pétition pour l'A45 à Saint-Etienne
Pétition pour l'A45 à Saint-Etienne © Radio France - Yves Renaud

Saint-Étienne, France

Gaël Perdriau fait partie des fervents défenseurs de l'A45. Le maire et Président de Saint-Etienne Métropole est persuadé que cette nouvelle autoroute verra le jour prochainement et ce malgré la prudence évoquée en juillet dernier par la Ministre des Transports Elisabeth Borne. Retour sur cet événement marquant de l'année 2017 avec Gaël Perdriau.

L’A45 est un projet d'autoroute de 45 kilomètres qui relierait Saint-Étienne à Lyon, ou plus précisément La Fouillouse, dans la Loire, à Brignais, dans le Rhône. L'objectif serait de soulager l'actuelle A47 en termes de trafic et de densité quotidienne de véhicules.

La ministre très prudente

En juillet 2008 la construction de cette nouvelle autoroute entre Saint-Etienne et Lyon est déclarée d'utilité publique. Depuis, rien n'a concrètement avancé. 

En juillet 2017 la Ministre des Transports est interrogée sur l'A45 à l'assemblée nationale. Elisabeth Borne reste très prudente " la priorité doit aller à l'entretien et à la modernisation des réseaux existants" et d'ajouter "nous devons également traiter les situations inacceptables pour les usagers, qu'il s'agisse de trains saturés, de problèmes de régularité, de bouchons ou de villages traversés par des files de poids-lourds".

Pour Gaël Perdriau ces propos ministériels sont encourageants "éviter les bouchons c'est la description de notre projet et ce serait incohérent de sa part de ne pas l'afficher dans les priorités 2018 des investissements" dit le Président de Saint-Etienne Métropole.

Quid du coût complet

Le coût global de la construction de cette A 45 est estimé à 1,2 milliard d'euros, partagé en trois tiers entre l’État, le concessionnaire (Vinci) et les collectivités locales. En revanche rien n'a été budgétisé concernant les connexions de cette autoroute à Saint-Etienne et à Lyon.  

Sur cette question Gaël Perdriau botte en touche "c'est pour moi un problème secondaire" explique le maire qui préfère lister une nouvelle fois les avantages de sa future A 45. Gaël Perdriau assure avoir " l'assurance des 131 millions qui composent notre engagement et c'est intégré aux 400 millions d'euros d'investissement de Saint-Etienne Métropole sur la durée d'un mandat, c'est tout à fait absorbable et surtout c'est nécessaire pour préparer l'avenir et répondre aux urgences du présent".

L'A45 et l'hyperloop en 2018

Vous l'aurez compris Gaël Perdriau reste convaincu que l'A45 verra le jour. L'élu est même très ambitieux pour cette année 2018, il imagine la construction de l'A45 et celle d'un train Hyperloop pour connecter Saint-Etienne et Lyon. L'école des Mines de Saint-Etienne a imaginé une navette supersonique qui pourrait permettre de relier Saint-Étienne à Lyon en 7 à 8 minutes à 450 km/h. 

Gaël Perdriau rêve des deux projets " je pense que c'est très complémentaire [...] l'hyperloop n'est pas une solution de remplacement de l'autoroute, ça reste du transport individuel donc ça ne règlerait pas tous les problèmes.".

La ministre des Transports va-t'elle prévoir dans ses investissements de 2018 de financer l'A 45 ? Réponse en février assure Gaël Perdriau très optimiste.