Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Rétro 2019 dans l'Hérault

Rétro 2019 dans l'Hérault : l'année de la "vélorution" à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

En cette fin d'année, coup de projecteur sur les événements marquants de 2019 dans l'Hérault. Ce mardi, comment les partisans du deux-roues ont imposé en quelques mois leur révolution à Montpellier.

Ce dimanche 10 novembre, plus de 2.000 personnes roulent dans Montpellier pour défendre la cause du deux roues.
Ce dimanche 10 novembre, plus de 2.000 personnes roulent dans Montpellier pour défendre la cause du deux roues. © Radio France - Elena Louazon

Montpellier, France

C'est déjà l'un des enjeux des prochaines municipales : les déplacements et notamment la place du vélo en ville. 2019 restera l'année de la vélorution à Montpellier. Le mouvement démarre fin 2018 après une sortie du maire Philippe Saurel au sujet du deux-roues : "Faire une infrastructure pour qu’elle soit utilisée par deux personnes, ce n’est peut-être pas l’idéal". Aussitôt le hashtag #jesuisundesdeux est lancé sur les réseaux sociaux et avec lui la mobilisation à Montpellier. Le 10 novembre, 1.000 cyclistes se rassemblent sur la place du Peyrou.

Le 12 janvier, des dizaines de cyclistes s'allongent sur la route devant l'hôtel de Région à l'appel notamment de Vélocité. La cyclosphère a les yeux rivés sur Montpellier. Rebelote le 16 mars : ils ne sont pas deux mais plus de 1.400 vélos à rouler pour le climat.

Des milliers de manifestants qui s'allongent sur l'avenue de Toulouse jugée très dangereuse pour les deux-roues. Ce jour là, des militants taguent des vélos au pochoir sur le bitume. Le maire n'apprécie pas, mais ne tardera pas à changer de position.

La vélorution de Saurel

Au lendemain des élections européennes, très favorables aux écologistes, Philippe Saurel finit par entendre leur appel et déclare avoir fait sa "vélorution". Quelques semaines plus tard, le plan vélo, voté en décembre, hérite de 10 millions d'euros supplémentaires. Au final, le budget consacré au réseau de pistes cyclables avoisine désormais les 100 millions d’euros sur dix ans

Dernier coup de force en date, en novembre dernier, soit un an après la première grande manifestation, ils remettent ça plus nombreux encore : 2.000 vélos roulent sur Montpellier. Vélocité, qui avait 68 adhérents l'an dernier, en compte 600 aujourd’hui. Les cyclistes entendent bien peser sur les candidats aux municipales.

Rétro 2019 dans l'Hérault : Montpellier fait sa "vélorution"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu