Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - Rezo Pouce donne un petit coup de jeune et de sécurité à l'auto-stop

jeudi 21 juillet 2016 à 11:33 Par Marie Rouarch, France Bleu Roussillon

Un des axes de travail du Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes, c'est l'éco-mobilité. Et l'adoption du dispositif Rezo Pouce en est une application concrète. L'idée : proposer aux habitants une alternative aux transports en commun en adoptant l'auto-stop. Une forme de covoiturage en somme !

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Maxppp

Pyrénées-Orientales, France

Et si vous vous remettiez à faire du stop ? Non, l'idée n'est pas si saugrenue que ça ! Dans le cadre de son action en faveur de l'éco-mobilité, le Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes veut lancer le dispositif "Rezo Pouce" en Conflent et en Cerdagne-Capcir.

Un système encadré, organisé, d'auto stop, inventé par des élus en 2012 dans le Tarn et Garonne et en Haute-Garonne et qui a essaimé dans près de 500 communes aujourd'hui, partout en France. Objectif : pallier les difficultés de déplacement en zones rurales, et plus particulièrement, ici, dans nos montagnes, en proposant un complément aux transports en commun. Quand les lignes de bus ne vont pas jusqu'aux villages les plus isolés, ou que la desserte est insuffisante. Pour tous les petits déplacements du quotidien.

Faire de l'auto-stop en toute sécurité

On est loin du pouce tendu à n'importe quelle intersection, les conducteurs et passagers s'inscrivent dans leur mairie ou dans un lieu relais sur leur commune, type office de tourisme, et reçoivent une carte de membre. Et après c'est tout simple : les voyageurs se rendent à des arrêts spécifiques, des "arrêts sur le pouce", similaires à un arrêt de bus, et dispatchés sur le territoire. Ils se munissent de "fiches destination" (à imprimer sur le site internet de Rezo Pouce) précisant où ils se rendent : "gare", "centre ville" ou un village en particulier, "Mosset" ou "Mantet", par exemple. Les conducteurs qui passent devant ses arrêts sont libres de s'arrêter ou non pour récupérer l'auto-stoppeur.

 "C'est du spontané, pas besoin de prévoir ou de réserver son voyage", Alain Jean, fondateur de Rezo Pouce.

Un moyen de transport complémentaire

L'idée n'est pas de remplacer les transports existants sur le territoire : bus à 1€, transport à la demande, lignes scolaires, mais bien de proposer de petits déplacements transversaux sur les secteurs non desservis ou mal desservis.

Et ça fonctionne : dans les Pyrénées-Orientales, sur les lignes régulières, le temps d'attente moyen est de 2h30. Là où sur les zones où Rezo Pouce est implanté, dans 50% des cas, le temps d'attente des auto-stoppeurs est inférieur à 5 minutes.

Autre atout de Rezo Pouce : le dispositif crée du lien social en faisant se rencontrer des habitants d'un même village ou d'une même vallée, il réhabilite l'auto-stop en l'encadrant et en le sécurisant et il limite l'usage de sa voiture en solo, pratique peu écologique !

Le Parc naturel des Pyrénées Catalanes espère pouvoir mettre en route le dispositif Rezo Pouce dès l'automne sur son territoire. Reste maintenant à convaincre les collectivités de l'adopter et à trouver les relais sur le Conflent, la Cerdagne et le Capcir, pour faire connaître cette nouvelle façon de faire de l'auto-stop et persuader les habitants de l'adopter. Des milliers d'habitants du Tarn-et-Garonne, de Haute-Garonne, en région parisienne ou en Rhône-Alpes ont déjà passé le cap.