Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

RN88 sous la neige : les camions et certaines voitures priés de faire demi-tour

vendredi 26 janvier 2018 à 18:46 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Avec la vigilance orange à la neige et au verglas ce vendredi, interdiction de rouler sans pneus neige ou chaînes sur la RN88 en Haute-Loire. Aucun camion ne pouvait circuler. Pour s'en assurer, la police avait mis en place un barrage au niveau de la dernière sortie de la nationale pour Firminy.

Les deux policiers placés à la sortie de la nationale 88 arrêtent tous les véhicules et vérifient qu'ils sont équipés de pneus neiges. Les camions ne vont pas au-delà du barrage.
Les deux policiers placés à la sortie de la nationale 88 arrêtent tous les véhicules et vérifient qu'ils sont équipés de pneus neiges. Les camions ne vont pas au-delà du barrage. © Radio France - Noémie Philippot

Firminy, France

La Loire et la Haute-Loire sont classées en vigilance orange neige et verglas ce vendredi. Un épisode de neige anticipé par la préfecture de la Haute-Loire : un arrêté interdit aux camions de circuler sur la RN102 et la RN88. Côté voitures, seules celles équipées de pneus neige voire de chaînes peuvent circuler. Aucun véhicule ne respectant pas les règles ne devaient passer la frontière de la Loire et de la Haute-Loire. Pour s'en assurer, la police avait mis en place un barrage filtrant au niveau de la dernière sortie de la nationale vers Firminy. 

Quatre policiers pour contrôler tous les véhicules qui roulent vers la Haute-Loire

Une rangée de cônes, une flèche lumineuse qui poussent vers la sortie et quatre policiers. Un dispositif simple et efficace : "On a deux policiers basés sur la nationale 88, et deux à ce carrefour pour opérer le contrôle en toute sécurité" explique le Major Chaumel, chef adjoint de la CRS autoroutière. 

Ils arrêtent tous les véhicules, alors forcément une longue file d'attente s'étire sur un peu plus d'un kilomètre, mais pour la plupart des conducteurs, ce barrage est une bonne chose : "Il faut ! Après il y a des voitures en travers de partout, alors c'est bien !" estime Ivan, en route pour Les Estables.

Les camions tentent de passer par les petites routes

Presque toutes les voitures sont équipées et peuvent continuer, par contre les camions ne vont pas plus loin. Certains tentent quand même de passer, en empruntant les petites routes : elles ne sont pas concernées par l'arrêté de la préfecture altiligérienne alors il n'y a pas de barrage. Un vrai problème pour Jean-Paul Aulagnier, le maire de Saint-Ferréol-d'Auroure. Il s'est installé en bas de la route qui monte vers sa commune, à cheval sur la Loire et la Haute-Loire, pour stopper les camions : "Je fais la police et je bloque les camions" explique-t-il. Il n'a pas d'uniforme, alors pour être un peu plus remarqué, il a installé son propre panneau "interdit au plus de 3.5 tonnes."

Jean-Paul Aulagnier, le maire de Saint-Ferréol-d'Auroure, bloque les camions à la sortie de Firminy, avant qu'ils s'engagent sur la route sinueuse qui monte vers sa commune. - Radio France
Jean-Paul Aulagnier, le maire de Saint-Ferréol-d'Auroure, bloque les camions à la sortie de Firminy, avant qu'ils s'engagent sur la route sinueuse qui monte vers sa commune. © Radio France - Noémie Philippot

Il a imaginé prendre un arrêté municipal, mais le début de la route - l'ancienne nationale 88 - se trouve sur la commune de Firminy. Alors Jean-Paul Aulagnier sait que pour le prochain épisode de neige, il demandera à Marc Petit, le maire de Firminy, s'il peut agir, et préviendra aussi la préfecture de la Loire pour éviter de se retrouver comme aujourd'hui avec des poids-lourds en porte-feuille dans les rues de sa commune.