Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Roissy pour rétablir le lien entre la Corse et Paris ?

-
Par , , France Bleu RCFM

Une reprise de la liaison aérienne entre la Corse et Paris : cela devrait être effectif à partir du mois de juin ! Interrompue depuis le 31 mars et la fermeture d’Orly, la délégation de service public (DSP) devrait être provisoirement transférée sur Roissy.

Direction DSP Roissy pour la compagnie régionale
Direction DSP Roissy pour la compagnie régionale

La Corse devrait retrouver une liaison aérienne avec Paris à compter du mois de juin via l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Depuis le 31 mars, il n’y avait plus de vols direct entre la Corse et Paris puisque l’aéroport d’Orly a fermé ses portes et ses pistes à tout trafic et cela devrait durer jusqu’en octobre prochain. Orly est la plate-forme qui, historiquement, accueille la délégation de service public entre la Corse et Paris. Cette DSP devrait donc être provisoirement transférée du sud au nord de la capitale vers Roissy-Charles De Gaulle. 

Débarquement dans le 1er aéroport international de France
Débarquement dans le 1er aéroport international de France © Maxppp - Christophe Morin

Les corses pourront ainsi se rendre à nouveau directement dans la Capitale et en 1h30 alors que depuis le 31 mars ils sont dans l’obligation de transiter par Marseille ou Nice. Un système qui faisait perdre aux clients insulaires le tarif résident sur la partie Marseille/Nice – Paris. OTC et Air Corsica travaillent à présent pour que les passagers corses puissent retrouver provisoirement ce tarif résident sur la liaison Corse-Roissy puisque celle-ci ne s’appliquait jusqu’à présent qu’à destination d’Orly. Cette reprise des liaisons vers la capitale ne concernerait dans un premier temps que les aéroports de Bastia et d’Ajaccio. Ceux de Figari et Calvi pourraient être mobilisés par la suite en cas de forte demande.

« Cet accord est le fruit d’un travail entre l’office des transports, la compagnie Air Corsica, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) et les aéroports de Paris (ADP), travail qui s’est accéléré ces jours derniers avec la décision de garder fermé Orly » souligne Vanina Borromei, la présidente de l’office des transports. Avant d'être mise en place, cette nouvelle DSP doit tout d'abord être rédigée par des juristes et votée par l'Assemblée de Corse. Cela se fera dans le courant du mois de mai pour un lancement espéré en juin. Si Vanina Borromei se réjouit de pouvoir trouver une issue qui permette aux usagers qui en ont besoin de pouvoir se déplacer cette dernière a raison de rappeler « que ces déplacements sur Paris et inversement ne peuvent se faire pour l’instant que dans le cadre d’un système dérogatoire puisqu’il faudra cette attestation de pouvoir dépasser les 100 kms pour des motifs impérieux, qu’ils soient familiaux ou professionnels ». 

Aéroport CDG
Aéroport CDG

En attendant, seules les liaisons avec Marseille et Nice ont continué mais avec des avions « à moitié plein » rappelle  Marie-Hélène Casanova-Servas, la présidente du conseil de surveillance d’Air Corsica. « Une mesure que nous nous sommes imposée, avec par exemple un maximum de 80 passagers sur Marseille pour une capacité de 160 et cela pour respecter le confinement et la distanciation entre personne ». Marie-Hélène Casanova-Servas précise qu’à partir du 11 mai une demande sera faite auprès de la  DGAC pour augmenter cette capacité, mais progressivement et qu’il sera demandé aux passagers, comme sur quasiment toutes les compagnies, de porter un masque ». 

Air Corsica qui pourrait retrouver d’ici peu la concurrence des compagnies low-cost. Celles-ci se positionnent actuellement pour desservir la Corse cet été malgré les incertitudes planant autour de la saison. Des indications seront données le jeudi 14 mai à l’occasion d’un comité interministériel dédié au tourisme. Ce rendez-vous devrait permettre de définir les contours d’une éventuelle saison, de dire ce qu’il sera possible de faire ou pas cet été en France. Des annonces qui pourraient permettre aux différents acteurs, dont les compagnies aériennes et les aéroports, de se réorganiser. Pour la Corse l’enjeu est de taille : le tourisme représente près de 30% du PIB insulaire. la

Choix de la station

À venir dansDanssecondess