Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

EXCLUSIVITE - Sables-d'Olonne : première victoire de la mairie contre Indigo qui gère ses parkings

-
Par , France Bleu Loire Océan

Se garer en ville coûte parfois une fortune aux habitants. C'est aussi un gouffre financier pour la municipalité. Elle a finalement réussi à renégocier le contrat avec l'entreprise qui lui impose depuis dix ans un remboursement colossal.

Le maire des Sables-d'Olonne Yannick Moreau a réussi à renégocier un contrat avec Indigo qui gère ses parkings.
Le maire des Sables-d'Olonne Yannick Moreau a réussi à renégocier un contrat avec Indigo qui gère ses parkings. © Radio France - Victoria Koussa

Les Sables-d'Olonne, France

Une facture divisée par deux. D'après les informations de France Bleu Loire Océan, Yannick Moreau, le maire des Sables-d'Olonne (Vendée), a réussi à renégocier le contrat qui lie depuis plus de dix ans la ville à Indigo, anciennement Vinci, concernant le coût du parking de la gare qui pèse sur les comptes de la commune, pour réaliser de grosses économies. L'avenant au contrat sera soumis ce lundi soir en conseil municipal.

Une économie de 3 millions et demi d'euros pour les Sables

Concrètement, la commune n'aura plus à rembourser 570 000 euros par an à Indigo, anciennement Vinci, qui a payé le coût d'investissement du parking en 2008 en imposant plusieurs conditions. Il lui reviendra finalement à deux fois moins cher grâce à un emprunt à la banque d'à peine 1% - contre 5% imposé par Vinci à l'époque, et jamais modifié depuis. Mais pour autant, les conducteurs qui souhaitent s'y garer ne paieront pas moins cher. 

"C'est le contribuable qui fera des économies, pas l'usager", affirme Yannick Moreau, le maire

Le maire de l'époque voulait construire des nouvelles places en centre-ville sans avoir à emprunter à la banque avant les municipales. Vinci, aujourd'hui Indigo, lui a alors proposé de payer. L'élu a accepté... Et a accepté aussi les conditions : rembourser l'entreprise sur 30 ans, avec 5% de taux d'intérêt, et lui confier la gestion des huit parkings de la commune très lucratifs.

Plusieurs fois, les maires successifs ont essayé de modifier le contrat, en vain. Mais en fusionnant dans la grande commune des Sables-d'Olonne, la nouvelle ville a plus de poids. Plus d'habitants, plus de marchés... Des projets de parking notamment, dans une ville où se garer reste compliqué, non négligeables pour Indigo.

D'autres points à renégocier avec Indigo

La mairie ne compte pas s'arrêter là. Ce n'est qu'une étape. La gestion des autres parkings par Indigo sera passée au crible par l'équipe municipale pour voir si les usagers et la municipalité paient le prix juste. "Aujourd'hui, ce n'est clairement pas le cas", affirme le maire Yannick Moreau, qui aimerait adapter la tarification en fonction des zones de stationnement et favoriser le stationnement. 

Il espère aussi harmoniser les tarifs, car ils ne sont aujourd'hui pas identiques d'un parking à l'autre. Certains offrent la première heure, d'autres la font payer... Il faut aussi différentes cartes pour se garer à tel ou tel endroit. La mairie promet d'essayer de changer ça en se mettant une fois encore autour de la table avec Indigo. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu