Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : mouvement de grève à la Stas lundi 26 avril après plusieurs agressions

La Stas annonce que les horaires de vacances scolaires sont prolongés jusqu'au soir du lundi 26 avril. Près d'un tiers des conducteurs seront en grève pour exprimer leur exaspération et leur inquiétude après quatre agressions en avril.

La Stas annonce que les horaires de vacances des trams et des bus sont prolongés jusqu'à lundi soir.
La Stas annonce que les horaires de vacances des trams et des bus sont prolongés jusqu'à lundi soir. © Radio France - ER

"On ne veut pas attendre de voir l'un d'entre nous à l'hôpital après une agression très violente pour dire qu'il faut faire quelque chose, c'est maintenant qu'il faut prendre des mesures", insiste Vincent Delorme, conducteur à la Stas depuis quatorze ans et représentant CGT. 

Usagers et agents appelés à se rassembler 

Le syndicat a lancé un appel à la grève pour ce lundi 26 avril après quatre agressions sur le réseau depuis le début du mois. La plus récente remonte à mercredi dernier sur la ligne 13 : un voyageur a mordu le crâne d'un contrôleur qui venait de le repérer cherchant à oblitérer son ticket au dernier moment.

Les autres organisations rejoignent le mouvement et toutes appellent à un rassemblement des agents et des usagers de 10 heures à midi devant le siège de la Stas, à Saint-Priest-en-Jarez. Près d'un tiers des conducteurs sont annoncés grévistes et les trois quarts des contrôleurs manqueront aussi à l'appel, sachant qu'une partie sont en arrêt maladie après les agressions survenues ces dernières semaines. 

"À chaque agression, on alerte mais rien ne se passe"

C'est dire l'inquiétude et le ras-le-bol des agents. "On a l'impression d'alerter notre direction et Saint-Étienne Métropole mais que ce n'est pas entendu, constate Vincent Delorme. Après une agression, on fait une cellule de crise, c'est une bonne chose d'analyser les faits. Mais derrière, rien ne se passe. (...) Au contraire, ces derniers mois, les effectifs se réduisent parmi les médiateurs comme au service prévention. Et au sein de l'équipe de maîtrise terrain, des départs à la retraite ne sont pas remplacés". 

Ces agents de maîtrise sont en lien avec le poste de commandement et interviennent par exemple si une voiture gêne le passage d'un bus, si une personne est ivre à bord d'un tram...  Autant de situations pouvant générer des tensions sur un réseau qui s'est beaucoup étendu vers la plaine du Forez tout comme dans le centre stéphanois avec le prolongement de la troisième ligne de tram. De son côté, la Stas annonce que les horaires appliqués lors des vacances scolaires sont prolongés jusqu'à ce lundi 26 avril au soir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess