Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

VIDÉO - Saint-Pierre-des-Corps : la galère pour accéder à la gare aux heures de pointe

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

France Bleu dévoile sa carte de France des points noirs de la mobilité. On s'intéresse ce jeudi à Saint-Pierre-des-Corps où la gare devient une fourmilière aux heures de pointe. Entre les parkings saturés, et la rue devant la gare remplie, les embouteillages sont inévitables.

Il y a beaucoup d'embouteillages à la gare de Saint-Pierre-des-Corps aux heures de pointe.
Il y a beaucoup d'embouteillages à la gare de Saint-Pierre-des-Corps aux heures de pointe. © Radio France - Lisa François

Saint-Pierre-des-Corps, France

France Bleu propose ce jeudi une journée consacrée à la mobilité et aux difficultés du quotidien. Parmi les points noirs en Indre-et-Loire, la gare de Saint-Pierre-des-Corps qui voit passer 12.000 voyageurs par jour. Et plus de la moitié s'y rend en voiture selon les chiffres de 2015. Mais seulement 1.100 places de parking et 400 places dans la rue sont proposées aux abords de la gare. Alors, aux heures de pointe, c'est l'embouteillage : les voitures se garent où elles peuvent, en double file, dans le centre-ville, dans la rue... et c'est la course pour attraper le train.

Mireille prend le TGV régulièrement pour aller à Paris dans le cadre de déplacements professionnels, et la galère pour accéder à la gare, elle la subit à chaque fois. "C'est presque plein dès le matin. _Il m'est arrivé d'aller dans les rues de Saint-Pierre-des-Corps... tout est saturé_" raconte-t-elle. 

"Il faut arriver bien bien en avance si vous devez prendre le train."

La circulation autour de la gare pénalise aussi le travail des chauffeurs de taxis car "les gens sont garés dans la rue donc on ne peut pas passer nulle part, ni d'un côté ni de l'autre donc on est coincés dans la file" dépeint un chauffeur. L'espace réservé aux taxis est difficilement accessible lors de ces bouchons, "donc quand on a des clients qui sont limite pour un train, c'est compliqué"

Christophe lui prend le train tous les jours pour se rendre au travail à Paris, et il a abandonné la voiture depuis longtemps.

"Ce n'était même pas une option la voiture. Trop de problèmes pour se garer, donc en fait on ne gagne pas de temps. C'était soit la moto, soit le vélo."

Des riverains gênés

Le problème se déplace aussi dans le centre-ville de Saint-Pierre-des-Corps, où les places gratuites pour les résidents sont prises d'assaut rapporte Daniel Menier, adjoint au maire de la ville chargé de la voirie. "Pour protéger les riverains on a un système de _stationnement en zone bleue_. Mais il faut bien dire qu'on a une surveillance qui n'est peut-être pas suffisante pour dissuader ce stationnement."

Quelles solutions ?

"Les possibilités de stationnement réservées aux usagers de la gare sont inférieures aux besoins. Mais il y a une partie des utilisateurs qui ne veulent pas payer le coût de leur stationnement et donc _ils s'éloignent pour ne pas avoir à payer"développe l'élu. Mais pour qu'il y ait plus de places, "les solutions passeraient notamment par l'augmentation du nombre de stationnements qui pourraient n'être que payants_ car cela passe par des coûts élevés" rappelle Daniel Menier. Mais il mentionne "d'autres solutions".

"On souhaite une jonction avec un réseau de tramway de la gare de Saint-Pierre-des-Corps, puis un réseau de bus plus dense. Il n'y a pas de doute que ce sont les transports en commun qui amèneront une solution. L'utilisation du vélo pour se rendre à la gare est aussi une solution qui devra se développer. On recherche des solutions avec des modes doux." 

→ Transports, circulation : découvrez la carte France Bleu des principaux points noirs en France.

Choix de la station

France Bleu