Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Salon du Bourget : pourra-t-on un jour se déplacer comme dans le film le "cinquième élément" à Bordeaux ?

-
Par , France Bleu Gironde

Vous n’y croyez pas ? C’est pourtant le scénario sur lequel se penchent depuis quelques mois, la Région Nouvelle Aquitaine et Bordeaux Métropole à travers « Bordeaux Sky station ». Explications.

C'est au salon du Bourget que ce projet de "Bordeaux Sky station" a été détaillé
C'est au salon du Bourget que ce projet de "Bordeaux Sky station" a été détaillé © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Bordeaux, France

C'est une réflexion européenne dans laquelle a voulu plonger la région Nouvelle Aquitaine en associant dès la rentrée dernière Bordeaux Métropole. Pour faire simple et prendre des images, c'est imaginer, si se déplacer demain dans la Métropole de Bordeaux comme dans « le cinquième élément » de Luc Besson, est envisageable ? Quels nouveaux engins volants pourraient s’ajouter ou se substituer à ce que l'on connaît déjà, pour réduire les embouteillages, gagner en rapidité, et avec une empreinte écologique moindre. Ce projet s'intitule « Urban Air Mobility » ou « Bordeaux Sky station ». 

Science-fiction ?

La Région s’est lancée dans l’aventure en travaillant à l'hypothèse d'une première application dans le tourisme : un engin du futur, type drône avec ou sans pilote, qui pourrait transporter 2 à 4 visiteurs, arrivés par exemple à Bordeaux sur des paquebots de croisière, et qui iraient de cette façon, à St Emilion ou Arcachon. 

Pour cela, il faudra trouver, à ces nouveaux moyens de transports urbains, une place dans la ville, au sol et dans les airs (avec les conséquences que ça peut avoir), faire valider par la Direction de l’aviation civile, puis trouver un modèle commercial. Le chemin est long, ça paraît fou, mais mieux vaut anticiper, explique la Région, car les spécialistes estiment que ce pourrait être réalisable plus vite que l’on ne croit, dans les 10 ans peut-être ? Une première réflexion a déjà été menée. Une maquette est même née, pour ce qui serait la première station de décollage, pour les hommes. Mais la Poste et Cdiscount ont aussi manifesté leur intérêt.

Un premier visuel montré au salon du Bourget - Radio France
Un premier visuel montré au salon du Bourget © Radio France - Stéphanie Brossard

Dans la même veine, les différents hôpitaux du CHU de Bordeaux devraient commencer à expérimenter en fin d’année, un programme de transport de poches de sang par drones.