Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarthe : le Pays Vallée du Loir a besoin de votre avis pour créer ses lignes de covoiturage

-
Par , France Bleu Maine

Le Pays Vallée du Loir dans le sud de la Sarthe a peut-être la solution pour vous inciter à vous mettre au covoiturage : des lignes et des arrêts bien définis. Pour être au plus proche des besoins, il lance une consultation pour savoir où les habitants aimeraient pouvoir monter en voiture.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - David Ademas

Le Pays Vallée du Loir a besoin de l'avis des habitants pour lancer quatre lignes régulières de covoiturage, proche d'une ligne de bus. Elles couvriraient l'axe La Flèche -  Le Mans, Le Grand-Lucé - Le Mans, La Flèche - Sablé-sur-Sarthe et Lude - La Flèche et pour être au plus proche des besoins des usagers, la collectivité leur demande leur avis sur les arrêts à mettre en place sur ces lignes. 

"L'idée est de diminuer au maximum les contraintes d'organisation parce que c'est le plus gros frein au covoiturage quotidien" explique Marie Martese, la cheffe de projet. Sur une plateforme de covoiturage, il faut accepter ou non les demandes, déterminer un lieu de rencontre ... sur ces quatre lignes, "il y a des arrêts prédéfinis qui permettent au conducteur et au passager de savoir où ils vont se rencontrer pour la prise de passager ou la dépose."

100 euros par mois pour les conducteurs, même sans passagers

Toujours dans l'optique d'inciter au covoiturage, si en se rendant sur l'un de ses arrêts aucun covoitureur ne passe, le service de covoiturage Illicov garantit une autre solution, comme un trajet en taxis. Les conducteurs de leur côté pourraient toucher une indemnité de 100 euros par mois s'ils proposent des trajets sur le site et ne trouvent finalement pas de passagers

Avec ce service, le Pays Vallée du Loir souhaite "répondre aux problématiques d'un territoire rural et de concevoir en même temps une mobilité durable sur les trajets domicile-travail" précise Amandine Perriaud, chargée de mission énergie-climat. Ces quatre lignes correspondent à des itinéraires où les transports collectifs ne sont pas assez présents pour assurer des trajets quotidiens. 

La consultation sur les lieux des arrêts doit durer deux mois. Pour y participer il faut s'inscrire sur le site d'Illicov. Les premiers covoiturages sur ces lignes pourraient commencer au mois de juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess