Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Transports

Sauvons nos trains: les élus du montluçonnais organisent une marche citoyenne

vendredi 27 avril 2018 à 17:31 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

C'est la seconde marche citoyenne de ce genre. Elle partira à 13H30 de la gare de Montluçon pour aller jusqu'à la sous-préfecture. Les élus demandent des engagements de l'Etat et de la SNCF pour voir encore passer des trains dans l'Ouest de l'Allier.

Train pour Paris au départ de la gare de Montluçon. La locomotive accuse bien ses 50 ans d'âge.
Train pour Paris au départ de la gare de Montluçon. La locomotive accuse bien ses 50 ans d'âge. © Radio France - Emmanuel Moreau

Montluçon, France

"On met une heure de plus qu'il y a 30 ans pour aller à Paris". C'est l'exemple qui revient le plus souvent chez les usagers du rail. Et si l'allongement du temps de parcours n'est pas aussi important (plutôt 1/2 heure supplémentaire), il faut reconnaître que les conditions de transport se sont nettement dégradées. Certains tronçons entre Montluçon et Bourges sont limités à 30 km/h en raison du mauvais état de la voie. Le matériel est vétuste avec notamment de vénérables locomotives diesel, les BB 67300, construites à la fin des années 60 et au fonctionnement capricieux. L'arrivée envisagée de matériel neuf ne changerait pas chose puisque l'état de l'infrastructure ne permettrait pas de rouler bien plus vite. 

Il n'y a pas que Montluçon - Bourges - Paris. Les trains directs Bordeaux - Lyon ont eux totalement disparu depuis quelques années et l'étoile ferroviaire de Montluçon n'est plus qu'un souvenir. Enfin le projet de ligne à grande vitesse, qui permettrait de gagner du temps pour aller à la capitale (environ 2h10 de trajet) ressemble à une arlésienne. 

C'est pour cela donc que les élus du montluçonnais se mobilisent. La mairie, la communauté d'agglomération, la CCI ont donc lancé l'appel à cette marche citoyenne, comme il y a un peu plus de deux ans. Ils demandent à l'Etat et à la SNCF un engagement fort. La promesse orale d'Elisabeth Borne, la ministre des transports, que la ligne Bourges - Montluçon ne serait pas fermée ne suffit pas, les élus veulent des écrits

La CGT n'a pas souhaité participer à cette mobilisation. Pour le syndicat, il n'est pas question de s'associer à des partis dont les politiques, lorsqu'ils étaient au pouvoir, sont à l'origine des difficultés actuelles.

Et puis coïncidence troublante, le train Paris - Montluçon de ce vendredi après-midi est tombé en panne à hauteur de Saint-Florent sur Cher après un début d'incendie dans le bas de caisse de la locomotive (justement une antique BB 67300). Rien de grave, les 110 voyageurs qui se trouvaient à bord ont été évacués par les pompiers et ont terminé leur voyage en bus.