Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Sécurité routière : 200 morts en moins sur les routes françaises fin novembre

-
Par , France Bleu

Selon Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, interrogé par France Info, il y avait fin novembre 200 morts en moins par rapport au même mois en 2017 sur les routes de France. Mais difficile pour le moment de rapporter cette baisse à la mise en place des 80 km/h.

Depuis le 1er juillet 2018, il faut rouler à 80 km/h sur la plupart des routes du réseau secondaire.
Depuis le 1er juillet 2018, il faut rouler à 80 km/h sur la plupart des routes du réseau secondaire. © Radio France - Cyrille Ardaud

C'est une bonne nouvelle : à la fin du mois de novembre, on comptait 200 morts de moins sur les routes françaises, par rapport à 2017. Des chiffres communiqués ce dimanche matin par Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, interrogé par nos confrères de France Info. Il s'agit là d'une baisse de 7%.

Le passage à 80 km/h a-t-il joué un rôle ?

Le 1er juillet dernier, la vitesse sur les routes à double sens, sans séparateur central, était abaissée de 90 km/h à 80 km/h. Une mesure décriée par de nombreux automobilistes. 

Pour Emmanuel Barbe, il est encore trop tôt pour dire que le passage à 80 km/h est responsable de cette baisse de la mortalité sur les routes. Mais selon lui, "quand on annonce une mesure controversée, il y a toujours une réduction des morts."

Tout accident, quel que soit sa cause, bénéficie d'une baisse de la vitesse." - Emmanuel Barbe

Le bilan exact de la mesure n'est pas encore déterminé : "Si on veut faire un bilan très précis il faut, et nous sommes en train de le faire, géolocaliser tous les accidents de la route qui se sont produits sur des routes qui sont aujourd'hui à 80 et qui étaient hier à 90."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu