Transports

Sécurité routière : La Moselle prête à affronter la neige et le verglas

Par Valentine Joubin, France Bleu Lorraine Nord vendredi 30 octobre 2015 à 19:23

Les agents de la DIR Est prêt à saler et déblayer les routes.
Les agents de la DIR Est prêt à saler et déblayer les routes. © Radio France - Valentine Joubin

En Moselle, la direction des routes (DIR Est), est prête à enclencher les opérations de viabilité hivernale. Une période de surveillance accrue des routes pour le verglas et la neige qui doit démarrer le 9 novembre.

Vous vous dites peut-être qu'il est trop tôt pour sortir les pneus hiver? En Moselle, la direction des routes (DIR Est) estime que l'on est jamais trop prudents. Elle est déjà prête à déclencher ses opérations de viabilité hivernale. Une période de surveillance accrue des routes qui s'étend du 9 novembre au 21 mars.  Saleuses, camions, lames, systèmes de géolocalisation,etc, tout est opérationnel.

Pas de risque de pénurie de sel

En ce qui concerne le verglas, les moyens ne devraient pas manquer. La DIR Est peut stocker jusqu'à 37 000 tonnes de sel pour 12 départements de l'Est. L'hiver dernier seuls 23 600 tonnes ont été utilisées. En cas de difficulté de livraison, chaque département peut piocher dans un stock tampon. En Moselle 2 000 tonnes de sel sont disponibles à Tiercelet, près de Villerupt.

600 tonnes de sel sont stockés au centre d'entretien et d'intervention de Fameck - Radio France
600 tonnes de sel sont stockés au centre d'entretien et d'intervention de Fameck © Radio France - Valentine Joubin

Un plan pour immobiliser les poids-lourds

C'est pour* les épisodes neigeux que les moyens ont été revus à la hausse avec le plan PIZE ( Plan Intempéries pour la Zone Est). C'est toute la chaîne de décision qui a été revue. Lorsqu'il y a un risque de blocage des routes, le préfet peut décider de neutraliser certaines routes, de mettre en place de nouveaux itinéraires et surtout d'évacuer des poids-lourds._ La DIR Est, la gendarmerie et les CRS_* devront s'organiser pour les diriger vers des aires ou des zones de stockage. Dans le secteur de Metz, par exemple, 1 500 véhicules pourraient ainsi être immobilisés. France Bleu Lorraine sera le seul média chargé d'informer la population.