Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Sécurité routière : trois passages à niveaux supprimés à Étrembières (Haute-Savoie)

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Après deux ans de travaux, trois passages à niveaux ont officiellement disparu près d'Étrembières en Haute-Savoie. Ils faisaient partie d'un plan national de sécurisation de la SNCF. En Savoie six passages font partie de ce programme.

Trois passages à niveau étaient considérés comme "préoccupants" par la SNCF
Trois passages à niveau étaient considérés comme "préoccupants" par la SNCF - Capture d'écran - Google Street View

Etrembières, France

On célèbre ce mercredi la disparition de trois passages à niveaux d'Étrembières et Reignier-Esery  (Haute-Savoie). Ils sont officiellement remplacés par des ponts qui survolent les voies ferrées reliant Aix-les-Bains et la Roche-sur-Foron. Un chantier colossal qui a duré deux ans et coûté pas moins de 35 millions d'euros.

Des passages "préoccupants"

Ces passages à niveaux étaient considérés "préoccupants" par la SNCF qui les avait placés dans son programme national de sécurisation. Une liste qui comptait 153 passages à niveaux en France au 4 avril 2019.  "Les trois critères pour faire partie du plan sont : avoir subi plusieurs accidents par an, recevoir des trafics routiers et ferroviaires élevés et présenter certaines caractéristiques comme une visibilité réduite", détaille Sébastien Appert, directeur d'opérations SNCF Réseau. 

En Savoie, six passages font encore partie de ce plan. Parmi eux, Viviers-du-lac qui traverse la ligne Annecy-Valence. Il va lui-aussi être supprimé et faire l'objet d'un chantier de 11 millions d'euros qui devrait être achevé à l'horizon 2023.

Des progrès restent à faire

Supprimer ces trois passages, c'est bien, mais ça ne règle pas tous les problèmes en Pays de Savoie. C'est même insuffisant pour l'association Sourire des anges, créée après la collision entre un TER et un bus scolaire faisant sept morts à Allinges il y a 11 ans, qui considère que chaque passage à niveau présente un danger. "Quel que soit le motif pour lequel vous êtes bloqué entre les barrières d'un passage à niveau baissées, vous avez 25 secondes pour vous écarter vous imaginez bien le problème pour un parent qui se retrouve avec trois enfants à l'arrière de sa voiture", lance Patrick Baptendier, son porte-parole.

Quand vous êtes bloqué entre les barrières d'un passage à niveau baissées, vous avez 25 secondes pour vous écarter" - Patrick Baptendier, porte-parole de Sourire des anges

L'association conduit des tests avec la SNCF afin d'équiper tous les passages de détecteurs pour prévenir les éventuelles collisions. Mais au bout de cinq ans, elle ne voit rien venir. "Les premiers développements devaient se faire en 2019", avance Patrick Baptendier, "je commence à mettre en doute la volonté de SNCF Réseau de sécuriser les passages à niveau autres que ceux pour lesquels elle est contraint de le faire."

La SNCF affirme qu'elle garde un œil les passages, y compris ceux qui ne sont pas sur le plan national, et que des innovations sont prévues pour réduire les risques. "Il y a de l'équipement à diodes pour favoriser la visibilité, des dalles anti-intrusions, l'installation de caméras de vidéosurveillance et la mise en place de détecteurs d'obstacles", prévoit Sébastien Appert. 

Choix de la station

France Bleu