Transports

Ségolène Royal accélère la circulation alternée

Par Samuel Aslanoff, France Bleu Paris et France Bleu mercredi 30 septembre 2015 à 17:38

Ségolène Royal-Illustration
Ségolène Royal-Illustration © Radio France - Pierre-Marie Gros

Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, a annoncé ce mercredi que les procédures pour mettre en place la circulation alternée seront simplifiées. Cela permettra de mettre en place cette mesure dès l'annonce d'un pic de pollution.

Ségolène Royal, critiquée par la mairie de Paris pour sa lenteur à appliquer la circulation alternée, a annoncé ce mercredi que désormais cette mesure pourrait être décidée plus rapidement. Selon la ministre de l'Ecologie, un nouvel arrêté sera publié pour accélérer la procédure.

Concrètement, la circulation alternée pourra être mise en place dès que les prévisionnistes d'Airparif prévoient un dépassement du seuil d'alerte aux oxydes d'azote et aux particules fines, sans même attendre que la pollution soit constatée. La circulation alternée pourra désormais être mise en place sur demande des élus locaux mais il faudra toujours que le préfet de police donne son feu vert. Si le préfet s'y oppose il devra justifier sa décision devant "un comité de la qualité de l'air", où siégeront élus locaux et associations. Cette circulation alternée pourrait concerner Paris et les 22 communes limitrophes.

Cette mesure s’accompagnerait, selon les déclarations de Ségolène Royal, de la gratuite des transports en Ile-de-France. Une mesure qui a un coût a aussitôt rappelé Jean-Paul Huchon, le président PS de la Région et président du Syndicat des Transports d’Ile-de-France qui compte sur l’Etat pour en assurer le financement. La facture d’une journée de transports gratuits est estimée à 4 millions d’euros par jour selon le STIF.