Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Seine-Saint-Denis: les cyclistes se mobilisent contre les agressions

-
Par , France Bleu Paris

Plusieurs dizaines de cyclistes se sont rassemblés samedi après-midi à Paris, avant de converger vers la mairie de Saint-Denis pour dénoncer les récentes agressions de vélo au bord du canal Saint-Denis.

Un des points de départ du rassemblement.
Un des points de départ du rassemblement. © Radio France - Marius Delaunay

Ils attendent maintenant une réaction des autorités. A l'appel de plusieurs collectifs comme Amicanal ou Vélorution, plusieurs cyclistes ont pris leur vélo en soutien aux victimes d'agression ces dernière semaines. Depuis le début des vacances de la Toussaint, cinq agressions de cyclistes ont été recensées, la plupart du temps le long du canal Saint-Denis.

Les collectifs semblent pointer du doigt un endroit en particulier, le bassin de la Maltournée à Saint-Denis, près du pont Anatole-France. Un passage à risques, souvent mal éclairé et où plusieurs jeunes âgés de 15 à 20 ans auraient déjà pris à part des vélos, en usant parfois de la force et même de battes de fer selon les collectifs.  

J'ai l'impression qu'on attend le premier mort pour qu'enfin, les choses bougent." - Stéphane, membre du collectif Amicanal.

Le problème n'est visiblement pas nouveau. Stéphane, un habitant de Saint-Denis, prend quotidiennement son vélo pour se rendre à son travail à Paris. Il y a maintenant un an, il se faisait lui-aussi agresser le long du canal. Résultat: trois côtes cassées et trois semaines d'arrêt de travail. Il a depuis fondé le collectif Amicanal, qui a recensé une quinzaine d'agressions similaires depuis un an. 

Un renfort des patrouilles

Les cyclistes réclament maintenant un geste des pouvoirs publics, notamment en créant des espaces de sécurité le long du canal. Des éclairages complets des pistes cyclables sont également attendus. De son côté, la ville de Saint-Denis annonce qu'elle compte renforcer les patrouilles de police le long du canal dans les jours et les semaines à venir.

© Radio France - Marius Delaunay
© Radio France - Marius Delaunay
Choix de la station

À venir dansDanssecondess