Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

#SeLaRoulerDouce, la campagne de sensibilisation sur le port du casque des cyclistes à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Seulement un tiers des cyclistes et des utilisateurs de trottinette porteraient un casque selon l'association Prévention routière. Elle a lancé une campagne de sensibilisation à l'importance des équipements de protection ce vendredi 11 juin à Bordeaux, sur le quai Richelieu, près du miroir d'eau.

Plusieurs mascottes ont circulé près du quai Richelieu pour sensibiliser à l'importance du casque.
Plusieurs mascottes ont circulé près du quai Richelieu pour sensibiliser à l'importance du casque. © Radio France

"On a réalisé une étude trois années consécutives et on s'est rendus compte que sur Bordeaux, seulement 33 % des cyclistes et usagers de trottinette portent un casque, regrette Adeline Depardon, directrice régionale de l'association Prévention routière. Même si le casque n'est pas obligatoire, il permet vraiment de protéger les personnes en cas d'accident."

Pour sensibiliser, Prévention routière a lancé ce vendredi 11 juin à 10 heures,  une campagne nommée #SeLaRoulerDouce. L'objectif, faire de la prévention de manière ludique avec une campagne plutôt décalée. À 10 et 15 heures, cinq mascottes se sont déplacées à vélo ou en trottinette électrique le long du quai Richelieu pour attirer l'attention des passants. "Elles sont déguisées avec des nounours, plein de coussins ou encore du papier-bulle, décrit Adeline Depardon. L'idée c'est de dire qu'il y a beaucoup plus simple pour se protéger. On donne ensuite rendez-vous ensuite aux gens près du miroir d'eau pour leur expliquer quels types d'équipements sont les plus efficaces pour se protéger."

Une distribution d'équipements pour sensibiliser

Devant leur tente installée pour l'occasion, les bénévoles de l'association distribuent ces équipements : des casques connectés mais aussi des petites lampes à mettre sur ses vêtements ou des gilets rétro-réfléchissants. Selon Adeline Depardon, si les vélos et trottinettes sont généralement équipés d'éléments améliorant leur visibilité, ce n'est pas le cas des usager eux-mêmes. En distribuant ces outils, elle espère que les gens prendront conscience de l'importance d'être bien visible soi-même pour éviter les accidents, surtout la nuit. 

L'opération durait jusqu'à 19 heures. Adeline Depardon espère qu'elle permettra de diminuer la mortalité routière. En 2020 en France, 2780 personnes ont trouvé la mort sur les routes selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière . Parmi elles, 178 cyclistes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess