Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Sept Italiens sur dix favorables à la LGV entre Lyon et Turin, d'après un sondage

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Selon un sondage publié lundi 5 août par le quotidien La Repubblica, sept Italiens sur dix se déclarent favorables au projet de ligne ferroviaire à grande vitesse qui doit relier Lyon à Turin, via la Savoie.

Sept Italiens sur dix ont une opinion positive du projet de ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin.
Sept Italiens sur dix ont une opinion positive du projet de ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin. © Maxppp - Maxime Jegat

Savoie, France

Sept Italiens sur dix ont une opinion positive du projet de ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin, selon un sondage publié lundi 5 août par le quotidien La Repubblica. 70% des Italiens lui donnent une note comprise entre 6 et 10 (10 étant le maximum) ; ils sont 26% à lui attribuer, en revanche, une note de 1 à 5, tandis que 4% n'ont pas d'opinion. Ce projet fait l'objet de virulentes polémiques au sein de la coalition au pouvoir en Italie.

Feu vert du gouvernement italien fin juillet après un an et demi de conflit interne

Le 28 juillet dernier, l'Italie a officiellement donné son engagement concernant le financement des travaux de la ligne ferroviaire. Cette décision met un terme à un an et demi de conflit interne en l'Italie. Le gouvernement de coalition composé de Luigi di Maio (Mouvement 5 étoiles) et Matteo Salvini (Ligue du Nord) s’écharpent sur le sujet. L'un dénonçant un projet qui gaspille de l'argent public, l'autre mettant en avant la nécessité de ce chantier pour l'économie du pays.  Le projet vise à réduire les transports de marchandises en camions au profit du rail et à diviser par deux le temps de trajet pour les passagers, en mettant Turin à deux heures de Lyon.