Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Seulement 14 kilomètres passent de 90 à 80 km/h dans les Alpes-Maritimes

mardi 26 juin 2018 à 18:00 Par Violaine Ill, France Bleu Azur

Le département des Alpes-Maritimes est très peu touché par le passage de la réduction de vitesse autorisée à 80 km/h sur les routes secondaires. Seulement 14 kilomètres sur plus de 5.000 sont concernés. Un département où le nombre d'accidents mortels en deux-roues est pourtant l'un des plus élevés.

panneaux 80 km/heure
panneaux 80 km/heure - maxppp

Alpes-Maritimes, France

Le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe, en déplacement à Nice, assure que tout sera prêt ce dimanche pour le passage de 90 à 80 km/h dans ce département très organisé. Et pour cause : seulement quatorze petits kilomètres sont concernés ! Une vingtaine de panneaux seront modifiés au 1er juillet.

14 kilomètres vont changer sur plus de 5.000 

Peu de secteurs touchés, contrairement à d'autres départements, en raison de la géographie et des routes existantes. Sur le littoral très urbanisé, la vitesse est déjà limitée à 30 ou 50 km/h. Sur l'autoroute A 8, la vitesse est limitée à 110 km/h et sur les autres routes, la limite est à 70 km/h ou en montagne, en raison des virages rapprochés, la vitesse reste impossible.

Emmanuel Barbe revient sur cette mesure très impopulaire : "Les zones concernées par le changement sont les plus accidentogènes." Ici, "ce sont les routes à deux directions sans séparateur central".

Dans les Alpes-Maritimes on compte 19 morts sur les routes depuis le début de l'année 2018 contre 26 sur la même période l'an dernier. Au total, une soixantaine de personnes ont perdu la vie sur les routes azuréennes l'an dernier dont la moitié sont des motards.