Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Simulation d'attentat avec nombreuses victimes à l'espace Malraux de Joué-Les-Tours lundi 30 octobre 2017

lundi 30 octobre 2017 à 5:32 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Il y aura des faux blessés, des gens armés, des détonations mais aucun danger : pas de panique, lundi après-midi, si vous passez sur la rocade à proximité de l'espace Malraux, à Joué-les-Tours. La salle de spectacle va servir de cadre à un exercice de sécurité civile avec nombreuses victimes.

En octobre 2016, un exercice du même genre s'est déroulé au stade de la vallée du Cher, à Tours. Il avait mis en lumière plusieurs problèmes
En octobre 2016, un exercice du même genre s'est déroulé au stade de la vallée du Cher, à Tours. Il avait mis en lumière plusieurs problèmes © Radio France - Boris Compain

Indre-et-Loire

Un exercice de sécurité civile nombreuses victimes (Novi) sert à tester la mise en oeuvre et la coordination des forces de l'ordre et des services de secours en cas de tuerie de masse. Le dernier exemple en date, en Indre-et-Loire, c'est ce qui s'est passé en octobre 2016 au stade de la vallée du cher : le scénario était celui d'une fusillade suivie d'une prise d'otage, pendant un match.

L'exercice au stade de la vallée du Cher, il y a un an, avait révélé des dysfonctionnements

L'exercice avait impliqué 400 personnes, dont 200 élèves infirmières portant des traces de blessures par balles, pour jouer les victimes. Toutes les forces de l'ordre et les services de secours étaient mobilisés : Pompiers, policiers, gendarmes, CRS, GIGN, Samu.

Des dizaines d'ambulances, un hôpital de campagne, des gens lourdement armés, des bruits de détonations...C'est probablement ce que vous verrez et entendrez aussi cet après-midi, dès 14H, si vous passez près de l'espace Malraux, à Joué-les-Tours.

Cette fois, le scénario est celui de l'attentat du Bataclan.

Le scénario, cette fois, est celui d'une attaque terroriste à la fin d'un spectacle à l'espace Malraux de Joué-les-Tours. Cet simulation grandeur nature permettra de voir si la coordination entre les différents services s'est améliorée. Il y a un an, les secouristes avaient du attendre une heure et demi avant de pouvoir approcher certains blessés. Un délai inacceptable, avait jugé le préfet.