Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

SNCF : des contrôleurs en civils dans les gares et les trains d'Ile-de-France

vendredi 29 septembre 2017 à 15:51 Par Émilie Defay, France Bleu Paris et France Bleu

Depuis le mois de juin, des contrôleurs en civil opèrent sur le RER E et la ligne P du Transilien. Le dispositif, jugé très efficace par la SNCF, a été étendu à Paris Nord et devrait être généralisé sur tout le réseau francilien d'ici 2018.

Opération anti-fraude à la gare Magenta à Paris
Opération anti-fraude à la gare Magenta à Paris © Radio France - Emilie Defay

Paris, Île-de-France, France

C'est la nouvelle méthode de la SNCF pour traquer les fraudeurs. Depuis le mois de juin, elle expérimente les contrôles en civil dans les trains et les gares. Le dispositif, permis par la loi Savary de lutte contre la fraude, est testé sur le réseau de Paris Est (RER E et ligne P du Transilien) et vient d'être étendu à celui de Paris Nord (RER B, ligne H et K).

L'intérêt c'est "l'effet souricière" explique Alain Krakovitch, le directeur général de SNCF Transilien. "Dans le train, on a deux équipes. Une en tenue, une en civil. A la vue des contrôleurs en civils, les fraudeurs se dirigent de l'autre côté où les attendent leurs collègues en civil. C'est très efficace". Dans les gares, le fait d'être en civil permet aux contrôleurs de repérer en toute discrétion les fraudeurs qui passent au-dessus des portiques.

La SNCF va donc généraliser le dispositif en Ile-de-France d'ici l'an prochain. Les 800 contrôleurs opéreront alternativement en tenue, ou en civil. "L'objectif, c'est de donner un effet d'habitude, selon Alain Krakovitch. Les voyageurs seront forcément dans le doute. Des contrôleurs peuvent être à côté d'eux à tout moment, sans qu'ils le sachent".

La fraude en Ile-de-France représente 63 millions d'euros de manque à gagner chaque année en Ile-de-France.