Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

VIDÉO - SNCF : des portiques anti-fraude à la gare Saint-Lazare en 2019

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

140 portiques de validation vont être déployés dans la gare Saint-Lazare, à Paris, d'ici fin 2019. Objectif : lutter contre la fraude mais aussi contre l'insécurité. Les deux premiers ont été inaugurés ce mercredi.

Valérie Pécresse a inauguré mercredi les nouveaux portiques de validation à la gare Saint-Lazare
Valérie Pécresse a inauguré mercredi les nouveaux portiques de validation à la gare Saint-Lazare © Radio France - Emilie Defay

Paris, France

C'est la dernière grande gare parisienne encore totalement ouverte. Mais plus pour très longtemps. A Saint-Lazare, 140 portiques de validation vont être installés en 2019 pour lutter contre la fraude. Il faudra obligatoirement passer son titre de transport sur le valideur pour accéder aux trains de banlieue. Une petite révolution. 

"Deux portiques de démonstration sont déjà installés pour habituer les voyageurs et montrer comment ça fonctionne", explique Alain Krakovitch, le directeur général de SNCF Transilien. Ils ont été inaugurés mercredi par Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités.

Ces portiques nouvelle génération ont été spécialement conçus pour absorber les flux très important de voyageurs de la gare Saint-Lazare (450 000 voyageurs par jour). "Il faut des portiques qui débitent. Avec les anciens, on faisait passer 21 personnes par minute", détaille Alain Krakovitch. "Les nouveaux nous permettront d'en faire passer 35"

L'objectif est bien sûr de lutter contre la fraude qui coûte chaque année 63 millions d'euros à la SNCF en Ile-de-France. Grâce à des capteurs, ces nouveaux portiques détectent si deux personnes veulent passer en même temps et ferment automatiquement les portes. "On sait que les fraudeurs ont beaucoup d'imagination mais cela devrait quand même considérablement réduire leur nombre", assure le directeur général de SNCF Transilien.

Des portiques pour lutter aussi contre l'insécurité

Ces portiques devraient aussi permettre d'améliorer la sécurité, estime Valérie Pécresse. "60% des actes de délinquance dans les transports sont commis par des personnes qui n'ont pas de billet. Quand on lutte contre la fraude, on lutte aussi l'insécurité". 

Au-delà de Saint-Lazare, ces nouveaux équipements sont destinés, à terme, à être installés sur tout le réseau. 34 gares bénéficieront de ces nouveaux portiques d'ici 2021, pour un coût d'investissement total de 55 millions d'euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu