Transports

SNCF : des retards de trains plus importants en 2016

Par Marina Cabiten, France Bleu lundi 16 janvier 2017 à 14:22

Ce sont les Intercités qui ont accusé la plus forte hausse des retards en 2016
Ce sont les Intercités qui ont accusé la plus forte hausse des retards en 2016 © Maxppp - Sebastien JARRY

Les trains de la SNCF ont enregistré davantage de retards en 2016 que l'année précédente selon les chiffres de l'entreprise publiés vendredi. Seuls les Transilien, en Île-de-France, gagnent un peu en ponctualité.

"On peut faire mieux en 2017", a reconnu le président de la SNCF Guillaume Pepy vendredi à l'annonce des chiffres de la ponctualité des trains pour l'année 2016. Une ponctualité en recul.

Année catastrophique pour les Intercités

Seuls les Transilien (TER franciliens) ont amélioré leur "régularité" en 2016 : 11,65% de trains en retard contre 11,7 en 2015. Pour les autres types de trains, la situation a empiré selon les dernières moyennes calculées par la SNCF. Petite hausse des retards pour les TGV qui passent de 10,87% à 11,5%. Hausse plus conséquente pour les TER dont les retards augmentent de presque un point : 8,37 à 9,22%.

Année catastrophique pour les Intercités avec quasiment 3 points de hausse : 11,56 à 14,54%.

Grèves et travaux pour la défense

Parmi les causes avancées, les grèves du mois de juin mais aussi les travaux en cours pour l’interconnexion des deux futures lignes à grande vitesse (Le Mans-Rennes et Tours-Bordeaux), et les alertes aux colis suspects. Le décrochage brutal des Intercités est lui sans doute dû à l’accélération du vieillissement du matériel contre lequel la Cour des comptes avait déjà alerté la SNCF il y a deux ans. La reprise d’une partie du réseau par certaines régions (Normandie, Grand Est) pourrait permettre de le renouveler en partie d’ici le le début des années 2020.

  - Visactu
© Visactu -