Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

SNCF : des voyageurs côte-d'oriens, partis de Lille mercredi soir, toujours pas arrivés à Dijon

jeudi 5 juillet 2018 à 8:30 Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne et France Bleu

Le train était parti en retard en gare de Lille Europe. Finalement, après une nuit d'attente à Marne-la-Vallée, les passagers ont appris ce jeudi à l'aube qu'il ne repartirait jamais. La SNCF évoque un accident de personne.

Des dizaines de passagers ont passé la nuit dans le TGV
Des dizaines de passagers ont passé la nuit dans le TGV © Radio France - Sylvie Johnsson

Il était censé arriver en gare de Dijon à 22h01. Mais les passagers n'ont jamais vu la couleur des toits de la capitale des Ducs. Coincés qu'ils étaient dans ce TGV en provenance de Lille et à destination de Mulhouse. 

Parti avec du retard mercredi soir, il a fini par s'arrêter du côté de Marne-La-Vallée, à l'est de la région parisienne... pour ne jamais en repartir. Contactée par France Bleu Bourgogne ce jeudi matin, la SNCF évoque un "accident de personne" du côté d'Attancourt.  Accident qui a ensuite provoqué une succession de retards et de tergiversation au sein du groupe ferroviaire. 

On nous a informés qu'on dormirait dans le train

Pour permettre aux voyageurs de passer le temps, la SNCF a mis en place une rame-dortoir. Par téléphone, Lionel, un passager, nous explique qu'aucune information n'a été donnée aux passagers. "Ce n'était pas un train couchette", précise-t-il tranquillement, avant de regretter l'absence de communication au niveau de la SNCF. "Sans explication, on nous a informés qu'on dormirait dans le train. C'était une ambiance assez spéciale, des gens qui s'entraidaient, parce qu'il y avait des jeunes qui étaient là sans leurs parents, on a eu des couvertures, à manger. Et à 5h du matin, on nous annoncé que le train ne redémarrerait pas. On a donc pris un RER pour rejoindre la gare de Lyon."