Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

SNCF : deux milliards d'euros pour les trains du quotidien en Nouvelle-Aquitaine

La SNCF et la région Nouvelle-Aquitaine ont signé ce vendredi à Bordeaux la nouvelle convention d'exploitation des TER pour la période 2019-2024. Objectif : attirer plus de voyageurs dans les trains du quotidien.

Guillaume Pepy et Alain Rousset lors de la signature de la convention
Guillaume Pepy et Alain Rousset lors de la signature de la convention © Radio France - Stéphane Hiscock

Bordeaux, France

Les négociations entre la région et la SNCF ont porté leurs fruits : ce sera donc deux milliards d'euros qui seront investis sur cinq ans pour améliorer le service des trains TER en Nouvelle-Aquitaine. La région et la SNCF ont signé ce vendredi à Bordeaux une convention pour la période 2019 - 2024. Objectif : améliorer la fiabilité, la ponctualité et la qualité des lignes du quotidien. 

A ce jour 60.000 voyageurs utilisent tous les jours les lignes de TER en Aquitaine. La région et la SNCF souhaitent qu'ils soient plus nombreux. Cela passe par des trains qui circulent à l'heure et qui sont plus fréquents. A ce titre la convention table sur 60 trains supplémentaires par jour et une ponctualité moyenne de 95 %. 

Un voyageur dans un train c'est 10 grammes de CO2 dans l'atmosphère par kilomètre. Dans une voiture c'est 20 fois plus. Si on veut contribuer au redressement de la planète il faut absolument que le transport ferroviaire attire plus de voyageurs en Nouvelle-Aquitaine. — Guillaume Pepy, président de la SNCF

La SNCF promet également qu'aucun guichet ne sera supprimé et qu'un dispositif d'indemnisation sera mis en place pour les abonnés annuels. Depuis 2017 la fréquentation des lignes est déjà en hausse de 10% mais la SNCF est persuadée qu'elle peut encore faire mieux.

Guillaume Pepy, directeur de la SNCF