Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

SNCF : Laurent Wauquiez présente son plan de sauvegarde des "petites lignes"

vendredi 4 novembre 2016 à 6:16 Par Martin Cotta, France Bleu Saint-Étienne Loire

Hier Laurent Wauquiez était à Boën-sur-Lignon dans la Loire pour annoncer devant tous les élus concernés la réouverture prochaine de la ligne Boën-Montbrison. Et confirmer la suppression de la ligne Boën-Thiers.

Laurent Wauquiez échange à la mairie de Boën-sur-Lignon avec les élus concernés par les lignes Thiers - Boën - Montbrison
Laurent Wauquiez échange à la mairie de Boën-sur-Lignon avec les élus concernés par les lignes Thiers - Boën - Montbrison © Radio France - Caroline Félix

Hier Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé un plan à 264 millions d'euros mobilisés sur quatre ans pour sauver 830 kilomètres de petites voies ferrées dans la région. Il est ensuite venu à Boën-sur-Lignon dans la Loire pour mettre en avant "la ruralité".

"On ne laisse aucun territoire de côté " a annoncé Laurent Wauquiez hier à Boën-sur-Lignon devant un parterre d'élus locau. La ligne ferroviaire Boën-Montbrison va effectivement être sauvée. Huit millions d'euros vont être débloqués par la région, le département de la Loire, la communauté de communes du Forez et Saint-Étienne métropole. Tous les élus locaux ont "accepté de jouer le jeu", rappelle le président de la région.

Des trains passeront donc par Boën pour aller à Montbrison, mais pas de l'autre côté. Pour aller à Thiers, il faudra désormais compter sur les cars. "Les travaux sont trop importants, il n'y a pas eu de rénovation depuis 1966 ! Les travaux coûteraient 45 millions d'euros pour 30 personnes qui utilisent cette ligne", rappelle le vice président à la région en charge des transports Patrick Mignola.

Conséquence : sans ce petit tronçon il n’y aura plus de liaison ferroviaire direct entre Clermont et Saint-Etienne. Le plus court sera de faire un changement à Roanne.