Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

SNCF : les contrôleurs normands exercent leur droit de retrait

lundi 9 novembre 2015 à 17:19 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Mauvaise surprise ce lundi pour les clients de la SNCF en Basse-Normandie. Ils ont dû composer avec une circulation des trains perturbée après le coup de sang des contrôleurs. Ces derniers en ont raz le bol des agressions. Ils exercent donc leur droit de retrait. Le mouvement se poursuivra demain.

Des passagers.... mais pas de trains à l'horizon !
Des passagers.... mais pas de trains à l'horizon ! © Radio France - Didier Charpin

Une contrôleuse agressée verbalement. Les faits se sont produits dimanche dans un train Cherbourg-Paris. Le problème c’est que cette femme était seule à bord, et les contrôleurs se sentent de plus en plus vulnérable face à l’agressivité des passagers. Les agressions deviennent de plus en plus fréquentes et cette fois ils ont choisi de passer à l’action en exerçant les droits de retrait. C'est-à-dire qu’ils cessent le travail pour dénoncer un « danger imminent ».

Christophe Bouchama, délégué CGT des contrôleurs au dépôt de Caen, revient sur cette dernière agression. Et l’absence de réponse de la SNCF

Agression et pas de réponses

Pour lui, les contrôleurs sont devenus les boucs émissaires d’une Sncf défaillante. En terme d’organisation comme en terme d’effectif

Très peu de trains en circulation

Ce mouvement a entraîné de fortes perturbations. Avec un trafic des TER limité à 20 %. La SNCF s’est organisée (en mobilisant des cadres) pour faire rouler en priorité les Intercités Paris-Caen et Paris-Cherbourg. Sur ce réseau, 80 % des trains ont roulé mais parfois avec beaucoup de retard sur l’horaire prévu.

Pas (ou peu) de trains en circulation - Radio France
Pas (ou peu) de trains en circulation © Radio France - Didier Charpin

Les passagers, plus ou moins compréhensifs, se sont adaptés comme ils pouvaient. Reportage de Didier Charpin

Reportage gare de Caen

Une réunion entre les contrôleurs et la direction n’a rien donné. Les contrôleurs décideront de poursuivre –ou non- leur mouvement demain matin, lors d’une Assemblée Générale à partir de 9h.