Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : LGV Limoges-Poitiers

SNCF Réseau renonce aux terrains réservés pour la LGV Poitiers-Limoges

lundi 28 novembre 2016 à 15:16 Par Jérôme Edant, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu Poitou

Sept mois après l'annulation de la DUP de la LGV Poitiers-Limoges, SNCF Réseau, l'un des principaux promoteurs du dossier, renonce à acheter les terrains réservés pour le projet. La société vient de répondre aux propriétaires qui lui demandaient de se décider.

SNCF Réseau renonce à acquérir les terrains réservés pour la LGV Poitiers-Limoges
SNCF Réseau renonce à acquérir les terrains réservés pour la LGV Poitiers-Limoges © Maxppp - Julio Pelaez

Haute-Vienne, France

La Coordination des Riverains et Impactés (CRI) crie à nouveau victoire. Suite aux mises en demeure adressées par plusieurs propriétaires impactés par le projet de ligne à grande vitesse Poitiers-Limoges, SNCF Réseau vient de répondre qu'elle n'achèterait pas leurs terrains, le projet étant dépourvu de toute valeur juridique depuis l'annulation, par le Conseil d'Etat, de la Déclaration d'Utilité Publique en avril dernier. Ces propriétaires souhaitaient faire jouer leur droit de délaissement, c'est à dire contraindre SNCF Réseau à acquérir leur terrains ou leurs maisons, afin d'être libérés avant l'aboutissement du projet. Certains d'entre eux attendaient cette réponse depuis un an et demi.

Pour la CRI, c'est la preuve de l'abandon définitif du projet

Pour la CRI, cette lettre a une valeur très symbolique car c'est le premier acte écrit d'un des promoteurs du dossier qui prend en compte la décision du Conseil d'Etat. A l'inverse, selon les opposants, le préfet de la Vienne avait demandé à la commune d'Iteuil (au sud de Poitiers) de ne pas modifier son PLU - elle souhaitait rendre certains terrains constructibles - malgré l'annulation de la DUP. Selon la CRI, le préfet de la Haute-Vienne est dans le même état d'esprit en attendant d'en savoir plus sur les volontés du gouvernement. Pour les opposants au projet, le renoncement de SNCF Réseau à racheter les terrains signe donc la fin concrète et définitive du projet.

Revoir le projet de rénovation de la RN 147

En conséquence, la CRI demande même au préfet de la Haute-Vienne d'émettre une circulaire qui annonce publiquement et officiellement l'annulation du projet et donc la libération des terrains concernés de toute emprise. Elle souhaite également que la préfecture revoit ses choix pour la mise à 2x2 voies de la RN 147 au nord de Limoges et qu'elle abandonne l'option (privilégiée) qui devait longer le passage de la LGV.

SNCF Réseau relativise sa réponse

Mais de son côté, SNCF Réseau apporte un bémol à la portée de sa réponse. Elle explique : "nous ne donnons pas suite au droit de délaissement car il n'y a actuellement plus aucun cadre juridique pour nous, mais pas parce que le projet est abandonné, ça ce sera la décision de l'Etat". L'Etat qui réfléchit encore...

A lire aussi : François Hollande annonce la relance du projet de LGV Limoges-Poitiers.