Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

SNCF : un plan pour réduire les collisions avec les animaux en Bourgogne-Franche-Comté

La SNCF annonce débloquer une enveloppe de 4,6 millions d'euros sur cinq ans en Bourgogne-Franche-Comté pour améliorer la régularité des trains et limiter les heurts avec les animaux.

Sangliers dans un élevage (photo d'illustration)
Sangliers dans un élevage (photo d'illustration) © Radio France - Emmanuel Claverie

"En raison d'un choc avec un animal, votre TER accuse un retard d'environ 30 minutes". Avec son nouveau plan, la SNCF espère limiter ce genre d'annonce à bord des trains. Dans un communiqué, SNCF Réseau en Bourgogne-Franche-Comté annonce un plan de 4,6 millions d'euros d'investissements sur la période 2020-2025. Objectif ? Réaliser des aménagements "sur les 150 kms de lignes les plus exposées au risque de collisions avec les animaux" sur le réseau ferroviaire de la région.

380 trains impactés en 2019

"En 2019, les collisions avec la faune sauvage ont représenté un peu plus de 3 % des incidents sur le réseau ferroviaire, soit environ 80 incidents", rappelle la SNCF. "380 trains ont été impactés engendrant plus de 170 heures de retard pour les trains en Bourgogne-Franche-Comté. Pour le matériel roulant, les conséquences sont importantes".

Selon la SNCF, ces "dommages générés notamment par la faune sauvage, mais aussi par les animaux d’élevage et les incidents liés à la végétation coûtent plus d’un million d’euros par an pour les réparations et l’immobilisation des trains".

Des actions engagées depuis 2018

Pour limiter ces heurts avec les animaux et étudier les aménagements à mettre en place, SNCF Réseau travaille conjointement depuis juillet 2018 avec la Fédération régionale des Chasseurs de Bourgogne-Franche-Comté et son président Pascal Sécula. "La régularité des trains est un objectif de qualité de service pour les clients", notamment en terme de sécurité. Les actions concrètes mises en oeuvre sur ces cinq prochaines années seront détaillées lors d'un point presse le lundi 17 février prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu