Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sotteville-lès-Rouen : une vieille locomotive de 1922 bientôt sur les rails

A Sotteville-lès-Rouen, des bénévoles de l’association Pacific Vapeur Club retapent une locomotive à vapeur Pacific 231 du 20e siècle. Objectif : une remise en service dès 2022 !

 A Sotteville-lès-Rouen, une restauration avant la remise en service pour la locomotive à vapeur Pacific 231 !
A Sotteville-lès-Rouen, une restauration avant la remise en service pour la locomotive à vapeur Pacific 231 ! - A.Cognet

Elle est posée sur ses rails, dans un grand atelier couvert de la gare SNCF de Sotteville-lès-Rouen : la locomotive à vapeur Pacific 231. Une machine imposante, d’une vingtaine de mètres de long, pour un poids de 160 tonnes ! Ses roues font à elles seules près de 2 mètres. 

Des dimensions tout aussi affolantes pour la chaudière, 13 mètres de long pour un poids de 40 tonnes. La chaudière, le cœur des travaux actuellement réalisés par la trentaine de bénévoles de l’association Pacific Vapeur Club.

Sotteville-lès-Rouen : une vieille locomotive du XXe siècle bientôt sur les rails

Terminer les réparations en 2022

Le démontage de toutes les pièces de la locomotive a démarré le 30 Octobre 2020 : des pièces interchangeables, qu’il faudra remonter dans le bon sens. La rénovation est complexe mais passionnante pour la trentaine d’artisans bénévoles qui interviennent. Le calendrier est précis : terminer les réparations l'an prochain. 

La chaudière de la locomotive, le cœur des travaux de rénovation actuellement réalisés par l’association Pacific Vapeur Club.
La chaudière de la locomotive, le cœur des travaux de rénovation actuellement réalisés par l’association Pacific Vapeur Club. © Radio France - Alexandre Lepère
La chaudière de la locomotive, le cœur des travaux de rénovation actuellement réalisés par l’association Pacific Vapeur Club.
La chaudière de la locomotive, le cœur des travaux de rénovation actuellement réalisés par l’association Pacific Vapeur Club. © Radio France - Alexandre Lepère

Pour le président du Pacific Vapeur Club, Frédéric Polbos, la locomotive doit être remise en service en 2022, année du 100e anniversaire de sa création. Car la locomotive fait pleinement partie du patrimoine normand. Entre 1930 et 1970, elle a effectué des milliers de transports de voyageurs, entre la gare Paris Saint-Lazare, vers le Havre ou Cherbourg. "Elle pouvait circuler jusqu’à une vitesse de 130km/h, c'est ce qu'elle faisait pendant sa grande époque” rappelle Frédéric Polbos. 

Les bénévoles s’affairent en fait pour transmettre la machine en bon état aux générations futures. Mais en attendant de la revoir sur les rails, ces travaux sont déjà une seconde jeunesse pour Henri Williaume, l’ex-président, fondateur en 1983 du Pacific Vapeur Club. Il promet un grand spectacle au moment où elle sera de nouveau en circulation : “il faut voir une telle machine rouler à 100km/h ! Il faut voir les bielles tourner, ce sont des tonnes qui circulent, c’est beaucoup plus impressionnant de voir ça que de voir un TER, une machine électrique.”

 Henri Williaume, l’ex-président et fondateur en 1983 du Pacific Vapeur Club.
Henri Williaume, l’ex-président et fondateur en 1983 du Pacific Vapeur Club. © Radio France - Alexandre Lepère

Des besoins de financement pour la fin des travaux

Si les réparations vont à leur terme, la locomotive servira à des trajets de démonstration. L’association du Pacific Vapeur Club veut créer à terme un musée vivant du train. Avec la locomotive du vapeur Pacific 231 en pièce-centrale.

Mais pour aller jusqu’au bout, il faudra des réserves financières. L’association Pacific Vapeur Club reçoit actuellement le soutien de la Métropole de Rouen, de la ville de Sotteville-les-Rouen, et de la ville de Saint Etienne du Rouvray. Elle espère aussi le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de la Seine-Maritime et votre financement. 

Vous pouvez aussi faire un don, grâce à une souscription lancée sur le site de la fondation du patrimoine. Chacun de vos dons sont déductibles des impôts. 800.000 euros d’investissement au total sont nécessaires pour mener à bien les travaux.

Une trentaine de bénévoles interviennent sur la locomotive
Une trentaine de bénévoles interviennent sur la locomotive © Radio France - Alexandre Lepère
Choix de la station

À venir dansDanssecondess