Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

SNCF : mobilisation à Saint-Florent-sur-Cher et dans l'Allier pour sauver la ligne Bourges/Montluçon

vendredi 1 juin 2018 à 16:47 Par Michel Benoît, France Bleu Berry et France Bleu Pays d'Auvergne

Nouvelle grève perlée à la SNCF ce weekend et mobilisation, aux côtés des cheminots de l'association d'usagers Codérail. Elle organise un rassemblement ce samedi à 10h devant la gare de St-Florent-sur-Cher et un autre à 14h devant la gare de Montluçon.

Un TER en gare de Bourges
Un TER en gare de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Saint-Florent-sur-Cher, France

Codérail, association d'usagers du rail dans le Cher et dans l'Allier, réclame des moyens à l'état pour le maintien de la ligne Bourges/Montluçon. Il reste actuellement 13 trains par jour et sa gestion a été transférée aux conseils régionaux Centre-Val de Loire, et Auvergne-Rhone-Alpes.  Des régions qui ont dors et déjà indiqué qu'elles ne pourraient pas assurer la modernisation et l'entretien de cette ligne.

cette ligne Bourges/Montluçon est essentielle pour les habitants de Montluçon" - Daniel Coffin de l'association d'usagers Codérail.

Le secrétaire de l'association Codérail, Daniel Coffin, veut pourtant encore croire en un avenir ferroviaire pour cette ligne : "Nous avons rencontré la région Centre qui nous a dit que 50 millions d'euros était nécessaire sinon la pérennité de cette ligne n'était pas assurée au delà de 2025. Du côté d'Auvergne Rhône/Alpes, le président est venu annoncer un crédit de 22 millions d'euros, mais c'est pour les trois lignes régionales qui desservent  Montluçon et il nous précisait que cet argent ne pourrait qu'éviter une fermeture, voire prolonger l'existence de ces lignes. Certainement pas en assurer la modernisation parce que ce sont des moyens bien insuffisants. Or cette ligne Bourges/Montluçon est essentielle pour les habitants de Montluçon qui peuvent ainsi récupérer une correspondance pour Paris ou Tours et Nantes, via Vierzon." 

Les syndicats de cheminots sont également très inquiets pour l'avenir de la ligne Bourges/Montluçon - Radio France
Les syndicats de cheminots sont également très inquiets pour l'avenir de la ligne Bourges/Montluçon © Radio France - Michel Benoit

30 voyageurs par train en moyenne

Pourtant, il n'y a en moyenne, que trente voyageurs par train sur cette ligne. Une possibilité serait de remplacer les trains par des bus. Le Codérail estime que ça ne ferait que baisser la fréquentation : "Une enquête de la fédération des usagers des trains démontre que lorsqu'une desserte est transférée sur la route, elle perd environ 30 % de passagers, rappelle Daniel Coffin. Et c'est logique. Pourquoi des automobilistes abandonneraient-ils leur voiture à une gare pour embarquer dans un bus, et prendre la même route que celle qu'ils auraient emprunté avec leur voiture, en mettant moins de temps que le bus !" Codérail compte bien continuer le combat pour obtenir la modernisation de cette ligne Bourges/Montluçon qui n'est même pas électrifiée sur toute sa longueur : "Pourquoi ne pas y tester des trains à hydrogène ? " s'interroge Daniel Coffin, jamais à cours d'idée.