Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

St-Pierre-des-Landes : les commençants inquiets à cause de travaux sur la N12

jeudi 27 juillet 2017 à 23:26 Par Claudia Calmel, France Bleu Mayenne

La Nationale 12 va se refaire une beauté entre Ernée et la Pellerine : le revêtement doit être rénové. Ce qui ne fait pas du tout les affaires des commerçants du secteur de St-Pierre-des-Landes.

Patrick Burgot, le patron du restaurant "La Rabine"
Patrick Burgot, le patron du restaurant "La Rabine" © Radio France - Claudia Calmel

Saint-Pierre-des-Landes, France

Ce sont des travaux qui inquiètent les entreprises et les commerçants de la Nationale 12 entre Ernée et la Pellerine. La chaussée doit être rénovée au mois d'août : la portion de route va tout bonnement être fermée. Et ça pourrait durer comme ça jusqu'au 31. Ce qui inquiète Patrick Burgot, le patron du restaurant "La Rabine" à St-Pierre-des-Landes : "Tous les commerces, toutes les entreprises et tous les artisans du secteur sont comme moi : ils se lèvent tôt le matin pour payer leurs charges et leurs frais de fonctionnement. J'ai prévu de fermer les trois premières semaines d'août, mais cette coupure va jouer sur notre chiffre d'affaire de la dernière semaine du mois. Je comprends la nécessité de faire ces travaux. Mais bon, cinq semaines pour faire sept kilomètres d'enrobé sur la route... Heureusement qu'il n'y pas cinquante kilomètres à rénover !"

L'itinéraire sera dévié pour pallier cette fermeture. Des travaux qui tombent au mauvais moment pour Astrid Marquis, la brocanteuse du lieu-dit Mégaudais : "Si on n'a plus de passage, on n'aura plus de touristes, ni de clients. Le mois d'août est le mois de l'année où je réalise mes meilleurs résultats, environ 20% de mon chiffre d'affaire annuel. C'est un vrai problème."

Astrid Marquis tient la brocante du lieu-dit Mégaudais - Radio France
Astrid Marquis tient la brocante du lieu-dit Mégaudais © Radio France - Claudia Calmel

Huguette Ambroise gère l'entreprise de transports Ambroise Bouvier. Des dizaines de poids lourds arrivent chaque jour sur le site. Pour elle, la future déviation, liée à la coupure de la route pourrait poser des soucis de sécurité : "Les routes qui vont être choisies pour la déviation sont très étroites : un 44 tonnes ne peut pas croiser une voiture. Il n'y a aucun moyen de stationner ou de s'arrêter. Tout cela s'annonce compliqué pour nous."

Voici le genre de routes que la déviation va emprunter - Radio France
Voici le genre de routes que la déviation va emprunter © Radio France - Claudia Calmel

Les entreprises du secteur réclament donc la mise en place d'une circulation alternée. Une fausse bonne idée pour Paul André, le directeur adjoint de la Direction Interdépartementale de Routes de l'Ouest : "Nous avons souhaité privilégier des travaux sans alternat : ça nous permet de faire la chaussée d'une seule traite, sans problèmes de joints, ce qui évitera par la suite les soucis d'étanchéité. Par ailleurs, avec un alternat, le chantier durerait au moins une fois et demi plus longtemps. Cette solution engendrerait aussi des bouchons. Enfin, l'alternat pose aussi des problèmes de sécurité pour les agents des entreprises de travaux publics et pour les usagers."

La Direction Interdépartementale de Routes de l'Ouest précise que la configuration du chantier peut encore légèrement évoluer. Elle prévoit d'ores-et-déjà de mettre en place un dispositif de circulation alternée pendant les derniers jours de travaux

Ecoutez le reportage de France Bleu Mayenne