Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Stationnement à Bordeaux : Alain Juppé prêt à une baisse des amendes

lundi 29 janvier 2018 à 19:15 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Juste avant le conseil municipal de ce lundi, le maire de Bordeaux a confié qu'il était prêt à baisser l'amende de 35 euros, appliquée depuis le 1er janvier en cas de non-paiement du stationnement à Bordeaux. Samedi, les habitants du quartier Saint-Augustin l'avaient vivement interpellé à ce sujet.

Alain Juppé est prêt à reculer sur cette mesure controversée.
Alain Juppé est prêt à reculer sur cette mesure controversée. © Radio France

Bordeaux, France

C'est une mesure qui avait fait polémique. Depuis le 1er janvier, les mairies sont libres de fixer le prix des amendes pour les automobilistes qui se gareraient sur des places payantes... sans payer. A Bordeaux, le prix de cette contravention, ou plutôt de ce "forfait post-stationnement" avait été fixé à 35 euros. 

Or, Alain Juppé l'a dit ce lundi, il faut "plus de pédagogie" sur cette mesure. Et il envisage donc de faire baisser cette amende, "afin qu'elle tende vers son niveau précédent, 17 euros", à condition qu'elle soit payée dans la journée. Le maire de Bordeaux a cité l'exemple de la ville de Mérignac, qui applique cette politique. 

Ce qui ne l'a pas empêché de défendre l'extension du stationnement payant à tous les quartiers de Bordeaux : "cette mesure est juste, et les habitants des quartiers où elle n'est pas mise en place me la réclament" a-t-il martelé. 

Réunion tendue à Saint-Augustin, samedi

Samedi, le maire de Bordeaux ainsi que son adjoint Jean-Louis David ont été chahutés lors d'une cérémonie des vœux dans le quartier bordelais de Saint-Augustin. Plusieurs dizaines de manifestants, avec des pancartes ont perturbé la cérémonie pour protester contre le stationnement payant dans leur quartier. Jean-Louis David en a même bousculé l'un d'eux. "Je suis tout à fait ouvert à la concertation, mais cela ne consiste pas à empêcher les gens de parler, déplore Alain Juppé. Pour les manifestants, la concertation consiste à faire prévaloir leur point de vue"; 

Depuis le 1er janvier, les contrôles se sont intensifiés à Bordeaux. "Urbis Park services qui contrôle deux fois plus de places par jour c'est à dire 40 000. Il y a 27 000 places payantes sur la commune donc on peut dire qu'elles sont toutes contrôlées quotidiennement, pour certaines plusieurs fois par jour", explique Nicolas Andreotti, directeur de la police municipale et de la tranquillité publique. La mairie affirme qu'avec cette nouvelle mesure, il n'y a plus que 20% de resquilleurs, contre 50 % au 1er janvier.