Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Stationnement : les deux-roues vont devoir payer à Vincennes et Charenton

lundi 2 avril 2018 à 13:11 Par Émilie Defay, France Bleu Paris et France Bleu

Le stationnement devient payant pour les deux-roues motorisés à Vincennes et Charenton. Une première en France.

A Vincennes, les 780 places réservées aux motos et scooters sont désormais payantes
A Vincennes, les 780 places réservées aux motos et scooters sont désormais payantes © Radio France - Emilie Defay

Vincennes, France

Les conducteurs de motos et de scooters vont devoir s'habituer à passer à l'horodateur. En ce début du mois d'avril, le stationnement devient payant pour les deux-roues motorisés à Vincennes et Charenton."Une mesure d'équité" selon les maires de ces deux villes du Val-de-Marne qui font le même constat : la rareté de l'espace public et le nombre grandissant de deux-roues motorisés qui circulent et stationnent. 

"Il est normal que ces utilisateurs contribuent au coût de l'espace qu'ils occupent", estime la maire UDI de Vincennes, Charlotte Libert-Albanel qui rappelle que sa ville a construit de nombreuses places de stationnement pour les deux-roues ces dernières années (780). A Charenton, la mesure s'accompagne de la création de 50 places de stationnement supplémentaires (soit un total de 550). 

Un tarif trois fois moins cher que pour les automobilistes

A Vincennes, comme à Charenton, le tarif fixé pour le stationnement des deux-roues motorisés est le tiers de celui appliqué aux autres véhicules. A Vincennes, le tarif visiteur est de 1,50 € pour 2 heures. Le stationnement résidentiel coûte quant à lui 0,70 € par jour et 2,70 € la semaine. A Charenton, le forfait mensuel pour les résidents est de 7 € pour les résidents, 17 € pour les non-résidents.

Des tarifs jugés raisonnables par Eric, un conducteur de scooter parisien qui se rend régulièrement à Vincennes. "Bien sûr, je préférerais ne pas payer mais je trouve ça logique qu'on participe nous aussi en payant un peu". Un avis que ne partage pas son collègue, Nicolas :  "le scooter, c'est le côté libre, pratique. On ne prend pas de place, on fluidifie la circulation donc je ne trouve pas ça normal d'avoir à payer".

Les conducteurs de deux-roues motorisés vont devoir s'y faire. En cas de non-paiement, ils seront verbalisés. Le forfait de post-stationnement (FPS) sera de 12 euros à Vincennes et 17 € à Charenton. Mais il n'y aura pas d'amende avant le mois prochain, les deux mairies comptent faire de la pédagogie les premières semaines.