Transports

Strasbourg: un parking souterrain de 400 places avenue de la Liberté oppose riverains et commerçants

Par Romane Porcon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 20 avril 2017 à 21:17 Mis à jour le mardi 2 mai 2017 à 18:43

Un projet de parking souterrain pourrait voir le jour avenue de la Liberté à Strasbourg
Un projet de parking souterrain pourrait voir le jour avenue de la Liberté à Strasbourg © Radio France - Romane Porcon

A Strasbourg, le projet d'un parking souterrain avenue de la Liberté oppose riverains et commerçants. Pour les habitants, il faut à tout prix protéger cette avenue, ils craignent que le site soit saccagé. Les commerçants, eux, se réjouissent à l'idée d'un parking à deux pas du centre-ville.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries avait promis la création d'un parking au nord-est de Strasbourg. Les commerçants du centre ville l'attendent avec impatience. Depuis le maire de Strasbourg cherche un lieu stratégique pour ce parking. Une étude est menée pour implanter un parking souterrain avenue de la Liberté. Un projet qui a fait bondir les habitants de l'avenue. Ils ne comprennent pas qu'un parking puisse être envisagé alors que le quartier de la Neustadt est candidat au patrimoine mondial de l'Unesco. Pour les commerçants au contraire, l'avenue de la Liberté est l'emplacement rêvé, à deux pas du centre ville.

Un parking idéal pour les commerçants mais pas pour les riverains

Pour les habitants de l'avenue de la Liberté, il faut préserver la beauté architecturale de cette avenue. Ici le palais du Rhin, à l'origine le "Kaiserpalast", le palais impérial - Aucun(e)
Pour les habitants de l'avenue de la Liberté, il faut préserver la beauté architecturale de cette avenue. Ici le palais du Rhin, à l'origine le "Kaiserpalast", le palais impérial - J. Dorkel / Eurométropole

Les commerçants du centre ville se réjouissent à l'idée de ce projet : "C'est une très bonne nouvelle, on est très content dans la rue des juifs d'avoir ce parking là. J'ai beaucoup de clientes qui me disent oui c'est pénible on tourne deux trois fois, on ne trouve pas de places, on se prend des PV donc un parking c'est l'idéal." L'idéal pour les commerçants mais pas pour les habitants de l'avenue de la Liberté. Martin Meyer y habite depuis une trentaine d'années. Ce projet de parking il l'a découvert dans le journal et a cru à un poisson d'avril : "Ça nous est tombé dessus, mais au-delà de ses riverains c'est un problème qui concerne tous les strasbourgeois parce que c'est leur ville . On ne peut pas à la fois présenter le dossier de Strasbourg à l'Unesco pour le classement de le Neustadt et en même temps saccager le site." Une dizaine d'habitants se mobilisent donc pour s'opposer à ce projet. Si vous souhaitez vous associer à leur action, vous pouvez rejoindre le collectif en voie de constitution et manifester votre opposition à l’adresse suivante: riverains.liberte70@gmail.com.

Ça fait des années qu'on attends ce parking annoncé par la mairie. Cette annonce est une excellente nouvelle. Pierre Bardet, le directeur général des vitrines de Strasbourg

Difficile pour le Maire de Strasbourg, Roland Ries de satisfaire tout le monde : "Il y avait un projet sous la rue de la fonderie mais je ne suis pas favorable à ce qu'on créé des aspirateurs à voitures à l'intérieur de la Grande Île, il y a eu un projet sous la place de la République mais le projet s'est heurté à l'opposition des anciens combattants qui trouvaient anormales qu'on mette le monument aux morts sur une dalle de parking." Pierre Bardet, le directeur général des vitrines de Strasbourg, lui est ravie que le parking souterrain soit potentiellement avenue de la Liberté : "Ça fait des années qu'on attends ce parking annoncé par la mairie, il y a eu plusieurs propositions et cette annonce est une excellente nouvelle. C'est à trois minutes à pied du centre ville." Un parking nécessaire pour les commerçants du centre ville surtout que certaines rues du centre ville vont devenir piétonnes et que la ville de Strasbourg a décidé d'étendre le périmètre du stationnement payant. Pour le maire de Strasbourg Roland Ries, rien n'est figé, il y a aura encore des discussions avec les riverains et les commerçants.