Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Sur la RN 165 - Une vie de routier à la station service de Saint-Yvi

-
Par , France Bleu Breizh Izel

France Bleu Breizh Izel vous fait découvrir la nationale 165 tout au long de la semaine. Pour ce dernier volet, nous faisons une pause avec les routiers au niveau de la station service de Saint-Yvi près de Quimper. Un espace spécialement aménagé permet aux routiers d'y garer leur camion.

Le parking de la station service de Saint-Yvi est un emplacement idéal pour les routiers.
Le parking de la station service de Saint-Yvi est un emplacement idéal pour les routiers. © Radio France - Léa Duperrin

Bretagne, France

A l'arrière des poids lourd, certains font cuire leur repas du midi à l'aide d'un petit réchaud. D'autres ont simplement coupé le moteur pour se reposer un peu. Sur le parking, des plaques d'immatriculation venues de toute l'Europe. "Il y a beaucoup de chauffeurs qui viennent des pays de l'Est", détaille Philippe qui travaille pour une société de déménagement. 

On est comme les cirques itinérants, on se déplace tous les jours !

Chaque jour le même programme : quatre heures et demie de route puis quarante-cinq minutes de pause. Le tout bien contrôlé par des cartes électroniques. "On est comme les cirques itinérants, on se déplace tous les jours !" plaisante Philippe. Il partage la route avec son collègue Ni, tous les deux ils sillonnent l'Europe entière.  Portugal, Espagne, Croatie... "On voit du paysage", commente Ni. 

Mauvaise image du métier

Au début de l'année, la Fédération des transports routiers de Bretagne a recensé 1 200 postes de conducteurs routiers à pourvoir. En cause notamment, des départs à la retraite non remplacés et une image du métier qui ne fait plus rêver. "Les gens n'aiment pas les camions... Pourtant sans les routiers, il n'y aurait pas de marchandises livrées dans les magasins !", rappelle Philippe.

A LIRE AUSSI - Sur la RN 165 - Une pause sur l'aire de covoiturage de Park Poullic

A LIRE AUSSI - Sur la RN 165 - Dans ce restaurant routier, le temps est devenu précieux