Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Sur le chantier du Canal Condé Pommeroeul qui doit rouvrir en 2022 après 30 ans de fermeture

dimanche 29 juillet 2018 à 6:05 Par Rafaela Biry-Vicente, France Bleu Nord

Fermé en 1992 à cause d'un envasement trop important le canal Condé Pommeroeul va finalement rouvrir en 2022 après plus de 5 ans de travaux. Un canal agrandi qui devrait acheminer 3 millions de tonnes de marchandises et plus du double en 2036.

Stéphane Desbuisson chargé d'opération au service maitrise d'ouvrage de VNF face au canal
Stéphane Desbuisson chargé d'opération au service maitrise d'ouvrage de VNF face au canal © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Condé-sur-l'Escaut, France

Pour rouvrir le canal il va falloir extraire 1.3 millions de tonnes de sédiments issus des pratiques agricoles et industrielles des 2 côtés de la frontière dans les années 80. Malgré les gros efforts réalisés côté belge pour réduire ces sédiments, le mal était déjà fait.

Mais vu l'importance économique de ce tronçon de 11.4 km entre la Seine et l'Escaut, le conseil régional, la région wallonne et Voies Navigables de France ont décidé de rouvrir le canal. Un chantier de 80 millions d'euros cofinancé par les 3 parties très attendu par les industriels du secteur et par le nouveau port à conteneurs de Saint Saulve.

Stéphane Desbuisson est chargé d'opération au service maitrise d'ouvrage de Voies Navigables de France

Réseau fluvial Hauts de France /Belgique - Aucun(e)
Réseau fluvial Hauts de France /Belgique - VNF

Les premiers travaux ont commencé en 2017 pour aménager des espaces naturels aux espèces qui vont être un peu chamboulées par ces travaux. 27 hectares de zones humides ont été créées avec bientôt des frayères à poissons.

Une des zones humides ou sera aménagée une frayère à poissons - Radio France
Une des zones humides ou sera aménagée une frayère à poissons © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le pont de Saint-Aybert a lui été déplacé et remonté pour éviter une gêne de la circulation, et en ce moment ce sont 3 grandes zones de dépôts qui sont aménagés à Maing, Fresnes sur Escaut et Condé pour stocker les sédiments en attendant une éventuelle solution de recyclage.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Des péniches de 3000 tonnes, l'équivalent de 150 camions

Des sédiments qui seront enlevés à partir de 2020, 28 mois de travaux de dragage et d'élargissement puisque le nouveau canal permettra de faire passer des péniches 2 fois plus lourdes qu'avant, soit des 3000 tonnes, l'équivalent de 150 camions qui ne circuleront plus sur les routes.

Avec ce nouveau canal qui permettra de gagner une demie-journée de navigation, VNF table  sur 3 millions de tonnes transportées dès l'ouverture du canal et plus du double d'ici 2036 même sans la mise en service du  Canal Seine Nord. VNF qui espère aussi développer le tourisme fluvial notamment venu des Pays Bas sur cet axe.