Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Pas de contrôleur dans les TER : l'inspection du travail conforte les cheminots lorrains

Le rapport de l'inspection du travail du Bas-Rhin demande à la SNCF de suspendre le dispositif d'agents seuls à bord des trains tant qu'une évaluation des risques du dispositif ne sera pas réalisées. Les cheminots lorrains saluent ce rapport.

TER en Lorraine
TER en Lorraine © Radio France - Laurent Watrin

Grand Est, France

Dans le conflit qui oppose les cheminots à la SNCF concernant les trains sans contrôleurs, l'inspection du travail du Bas-Rhin s'est prononcé ce lundi pour l'ensemble de la région Grand Est et elle estime dans un rapport que France Info et France Bleu Lorraine se sont procurés, que le dispositif doit être suspendu tant que la SNCF n'aura pas réalisé une évaluation des risques liés au fait que le conducteur est un travailleur isolé. 

L'inspection du travail ne se prononce pas en revanche sur le droit de retrait des cheminots après l'accident de train en Champagne-Ardennes la semaine dernière. Le dispositif EAS (équipement agent seul) existe depuis 2015 en Alsace et depuis 2-3 ans en Lorraine.   

Plus de responsabilité et plus de stress - un conducteur de train à Metz

Ce rapport conforte les cheminots dans leur position. En gare de Metz, ce conducteur syndiqué à la CGT, Pierre Laurent, s'oppose plus que jamais au fait d'être le seul agent SNCF à bord d'un train :  "Gérer des tâches avant réalisées par d'autres agents SNCF, c'est plus de responsabilité et plus de stress". 

Jean Riconneau, secrétaire général de la CGT Cheminots à Metz et élu au comité central salue le rapport de l'inspection du travail

Le conducteur explique que dans près de 80% des cas, il n'y a pas de contrôleur dans ses trains. Pour Jean Riconneau, secrétaire général de la CGT Cheminots à Metz et élu au comité central, la direction de la SNCF Grand Est "ne veut pas embaucher or il faudrait 80 contrôleurs de plus en Lorraine, 170 sur le Grand Est, pour en avoir dans tous les trains". 

Dans son rapport, l'inspection du travail demande à la SNCF de mieux évaluer les risques."Ces événements bien qu'exceptionnels ne sont pas improbables, écrit-elle, à ce titre, ils doivent être anticipés en terme d'évaluation des risques professionnels". Aujourd'hui,  le document unique d'évaluation des risques n'en fait pas état, selon  l'inspection du travail qui demande donc la suspension de la conduite des trains par un agent seul à bord tant que ce ne sera pas corrigé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu