Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Syndicats et usagers des transports charentais refusent de soutenir les gilets jaunes

-
Par , France Bleu La Rochelle

Anti-écolo, récupéré par l'extrême droite, potentiellement violent. Dans les deux Charentes, le mouvement contre la hausse des prix du carburants inquiète la Fédération des usagers des transports (FNAUT) tout comme la CGT et la CFDT.

Le gilet jaune, symbole du mouvement né contre la hausse des prix du carburant
Le gilet jaune, symbole du mouvement né contre la hausse des prix du carburant © Radio France - Yves Renaud

Forums, pages Facebook ou réunions publiques. La manifestation contre la hausse des prix du carburants s'organise en Charente et en Charente-Maritime. Plusieurs blocages sont prévus samedi matin partout en France comme à La Rochelle, Cognac, Saintes, Rochefort ou encore Surgères. Cette mobilisation citoyenne est soutenue par plusieurs partis politiques (le Rassemblement National, Debout la France ou La France insoumise) mais il y a aussi ceux qui, dans le monde associatif et syndical, contestent l'argumentaire des gilets jaunes.

Une hausse des taxes exagérée

Non le prix des carburants n'a pas explosé et il n'est pas plus élevé que lors du dernier pic de 2012 affirme la Fédération des usagers des transports (FNAUT). Surtout, cette augmentation est loin d'être dûe uniquement à la hausse des taxes. "L'augmentation est pour les trois quarts dûe aux prix du pétrole qui ont beaucoup augmenté et pour un quart à la hausse des taxes", explique Benoit Groussin, le président de la FNAUT en Poitou Charentes.  

La question écologique oubliée

Selon Benoit Groussin, le mouvement des gilets jaunes est irresponsable et anachronique parce qu'il n'interroge pas notre dépendance à la voiture. "Si demain l'essence ou le gazole utilisés quotidiennement par chacun d'entre nous étaient encore moins chers, nous serions encore plus dépendants. Donc aujourd'hui, la question c'est comment limiter à la fois nos déplacements et comment faire en sorte d'avoir des déplacements plus propres".

Les syndicats redoutent des débordements

A la CGT comme à la CFDT, on refuse de soutenir des blocages auquel le Rassemblement national va se joindre. Ce que craint Thierry Sébire de l'union départementale cégétiste de Charente, c'est que la colère ne se transforme en violence : "Je pense que ça va offrir un prétexte aux échauffourées et un prétexte aux violences policières. D'ailleurs, le gouvernement a donné l'ordre de ne rien laisser passer". Le syndicaliste a en mémoire le Jour de Colère, en 2014 contre François Hollande. La manifestation parisienne, aux revendications multiples, avait été émaillée par de nombreux affrontements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess