Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Talence - Pour une réouverture de la gare de la Médoquine

vendredi 9 novembre 2018 à 19:28 Par Pascal Pierozzi, France Bleu Gironde

A l'unanimité, les élus de Bordeaux Métropole ont voté ce vendredi en faveur de la réouverture de la gare ferroviaire de la Médoquine à Talence. Une gare fermée aux voyageurs depuis 1949.

L'ouverture prévisionnelle de la gare la Médoquine à Talence à l'horizon 2023
L'ouverture prévisionnelle de la gare la Médoquine à Talence à l'horizon 2023 © Maxppp - Bonnel Bernard

Talence, France

Les élus ont adopté le financement pour une étude d'exploitation à hauteur de 60 000 euros, soit 50% du coût global, les 50% restants étant financés par la Région Nouvelle Aquitaine. Un vieux dossier remis à  l'ordre du jour dans le cadre du projet de RER métropolitain. Un projet  considéré aujourd'hui comme essentiel  pour désengorger les axes routiers.  Ce projet de réouverture de la Médoquine répond pleinement à l'objectif que s'est fixée la métropole d'améliorer les mobilités sur son territoire, le site étant desservi par la future liaison Gradignan-Talence-Cenon inscrite au Schéma Directeur Opérationnel des Déplacements Métropolitains (SDODM). 

Le problème,  c'est que l'échéance paraît bien lointaine, pas avant  2023.   Et encore s'agit il d'une  perspective  optimiste compte-tenu des verrous à faire sauter. Le président de la métropole Alain Juppé s'agace devant l'inertie de la SNCF qui traine des pieds  pour investir dans des lignes de proximité. Alain Juppé s'impatiente : " On ne cesse de faire des études depuis des années et des années, donc je vais essayer de faire une démarche auprès de Monsieur  Pépy  à qui je demande de prendre rendez-vous pour essayer de le convaincre d'actionner ses services pour aller un petit peu plus vite".  

Le  troisième larron,  hormis la métropole et la SNCF, c'est la région Nouvelle-Aquitaine qui a en charge les TER.  Elle devra aussi mettre la main au portefeuille mais, selon le socialiste Vincent Feltesse,  elle n'aura peut-être pas les moyens d'aller aussi loin financièrement que le souhaiterait la métropole.

Selon les premières estimations, le potentiel de fréquentation de cette gare à l'horizon 2030 est de 1000 montées et descentes/jour sur le Verdon et 2500 montées et descentes/jour pour une ouverture sur les lignes du Verdon et d'Arcachon. 

Les résultats de l'étude d'exploitation pour la réouverture de la gare de la Médoquine sont attendus en mars prochain.