Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Transports à Bordeaux : un syndicat perplexe face à l'assouplissement des règles de distanciation

-
Par , France Bleu Gironde

Depuis mardi, la société de transports de Bordeaux Métropole change les règles de distanciation dans les bus et les trams. Il est désormais possible de s'asseoir côte à côte en cas de forte influence. Un changement de la réglementation qui suscite l'incompréhension du syndicat de conducteurs CFTC.

La société de transports de Bordeaux Métropole change les règles de distanciation dans les bus et les trams : en cas de forte affluence, l'interdiction de s'asseoir côte à côte tombe.
La société de transports de Bordeaux Métropole change les règles de distanciation dans les bus et les trams : en cas de forte affluence, l'interdiction de s'asseoir côte à côte tombe. © Radio France - Fanny Ohier

Valse des autocollants dans les bus et trams bordelais. Depuis mardi, la société de transports TBM remplace les étiquettes condamnant un siège sur deux par de nouvelles étiquettes. Celles-ci autorisent à s'asseoir côte à côte en cas de forte affluence. Un changement justifié par la TBM comme étant la conséquence d'une affluence croissante du nombre d'usagers dans les transports. 

Aurélien Braud, directeur du marketing à la TBM avance que la fréquentation est quasiment revenue à la normale dans les transports pour un mois de juillet. Alors pour lui, ce changement d'autocollants ce n'est pas un assouplissement des mesures sanitaire, au contraire. "Il est plus efficace d'autoriser les voyageurs à s'asseoir sur l'ensemble des sièges afin qu'ils ne se concentrent pas sur les parties de stationnement debout, dans les situations d'affluence." 

La CFTC demande plus de police municipale

L'argument ne tient pas pour Pascal Simoneau, conducteur de tram et syndiqué CFTC. Lui ne comprend pas cet affaiblissement des règles de distanciation. "D'un côté, on demande aux gens de porter des masques et de rester les uns séparés des autres et puis on les autorise quand même à s'asseoir les uns à côté des autres." Surtout, ce changement n'est pas compréhensible pour lui, alors que le nombre de cas de covid-19 augmente en Gironde. Alors qu'il constate aussi un certain relâchement de la part des usagers des transports qui sont moins nombreux à porter le masque, notamment "à partir de 19-20 heures". Il demande plus de police municipale sur les quais et dans les trams et les bus pour faire respecter le port du masque dans les transports en commun. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess