Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

"A tous ceux qui valident", la nouvelle campagne anti-fraude de TBM à Bordeaux

mardi 23 octobre 2018 à 9:14 Par Fanny Ohier, France Bleu Gironde

TBM (Transports Bordeaux Métropole) a lancé une nouvelle campagne d'information pour lutter contre les pratiques de fraude. Un phénomène qui régresse mais atteint toujours 10% des voyages et coûte chaque année sept millions d'euros à la société de transports.

Nouvelle campagne d'affichage de TBM de sensibilisation contre la fraude sous les abri-bus à Bordeaux.
Nouvelle campagne d'affichage de TBM de sensibilisation contre la fraude sous les abri-bus à Bordeaux. © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

Comme chaque année avec la rentrée, la TBM a ressorti sa campagne qui vise à enrayer la fraude dans les transports en commun. Bien que déclinant, le taux de fraude dans les transports à Bordeaux atteignait 10% en 2017. Les affiches colorées, de plus d'un mètre de haut, sont placardées sur les abris de tramway, quatre par quatre depuis plusieurs jours. Pas de hasard, la TBM a choisi de cibler sa campagne sur le tramway parce qu'il est le moyen de déplacement le plus touché par le phénomène. Contrairement aux bus, il ne bénéficie pas du contrôle à l'entrée.

Pour Hervé Lefèvre, directeur de Keolis Bordeaux Métropole la fraude est l'une des grandes priorité d'action puisque chaque année, elle coûte plus de sept millions d'euros à TBM. L'an passé, la société de transport a mis en place un dispositif anti-fraude composé de deux axes principaux. La mise en place de contrôleurs habillés en civil et l'augmentation rédhibitoire du prix de l'amende pour non possession de titre de transport valide. 

Hervé Lefèvre, directeur du réseau Kéolis Bordeaux Métropole

Hervé Lefèvre, directeur de Kéolis Bordeaux Métropole - Radio France
Hervé Lefèvre, directeur de Kéolis Bordeaux Métropole © Radio France - Fanny Ohier

La première mesure qui date a été renforcée à la rentrée 2018 et ce sont désormais 228 contrôleurs en tenue civile qui patrouillent à Bordeaux. La seconde, qui est l'application de la loi Savary en place depuis mai 2017 a Bordeaux a vu la somme être multipliée par deux, passant à 122 euros. Le prix d'un titre de transport à l'unité étant d' 1(E)70, le calcul est rapide. A noter que si le fraudeur peut régler la somme directement au contrôleur, l'amende est abaissée à 72 euros, sans les frais de dossier. 

Cette année, la campagne d'affichage a mis l'accent sur deux axes principaux. Trois des quatre visuels indique le prix de l'amende, en gras, pour un effet dissuasif assuré. Et un second message clairement signifié sur l'affiche verte "on vous remercie" et souligné par la chargée de communication de Keolis Bordeaux Métropole, Nathalie Labbé, sur l'importance de reconnaître la participation au réseau des usagers par leur contribution.

Une campagne reçue de manière mitigée par les usagers du tramway.
 

"Au moins c'est clair, mais je ne pensais pas que l'amende était aussi chère"

Les nouveaux visuels affichés aux arrêts de tramway. 

"On vous prévient" - Aucun(e)
"On vous prévient" - TBM
"On vous informe" - Aucun(e)
"On vous informe" - TBM
"On vous rappelle" - Aucun(e)
"On vous rappelle" - TBM
"On vous remercie" - Aucun(e)
"On vous remercie" - TBM