Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Téléphérique urbain de Toulouse : la cabine Téléo exposée au métro Capitole

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est une nouvelle étape pour le téléphérique urbain de Toulouse : les cabines sont arrivées et l'une d'elles est visible au métro Capitole. Téléo doit être mis en service à la fin de l'année. Il reliera l'Oncopôle à l'université Paul-Sabatier en passant par l'hôpital Rangueil.

La cabine du téléphérique urbain de Toulouse est exposée pendant 10 jours au métro Capitole dans le centre-ville.
La cabine du téléphérique urbain de Toulouse est exposée pendant 10 jours au métro Capitole dans le centre-ville. © Radio France - Phéline Leloir-Duault

Pendant 10 jours, vous pourrez visiter l'une des 15 cabines du Téléo, le futur téléphérique urbain de Toulouse, au métro Capitole, dans le centre-ville. Si le téléphérique est conçu par le groupe Poma, les cabines ont été créées par le designer italien de Maserati, Paolo Pininfarina. 

Le président de Tisseo, Jean-Michel Lattes, présente la cabine du téléphérique, entouré du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et de l'adjoint aux nouvelles mobilités, Philippe Perrin.
Le président de Tisseo, Jean-Michel Lattes, présente la cabine du téléphérique, entouré du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et de l'adjoint aux nouvelles mobilités, Philippe Perrin. © Radio France - Phéline Leloir-Duault

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, s'en vante : "Ce sera le plus long téléphérique de France !" En effet, le tracé, qui va de l'Oncopôle et l'université Paul-Sabatier en passant par l'hôpital Rangueil, parcourra trois kilomètres en à peine 10 minutes, contre 40 à l'heure actuelle en voiture aux heures de pointe. À titre de comparaison, le tracé du téléphérique de Brest survolant la Rade est de 400 mètres.

100 % accessible

L'espace a été aménagé pour transporter 34 voyageurs, dont la moitié en places assises. Le téléphérique sera accessible aux personnes à mobilité réduite, et il sera également possible d'emporter son vélo dans les airs, toujours dans une idée de passer d'un mode de transport à un autre. 

À la station Oncopôle, un parking de 500 places sera inauguré, permettant aux voyageurs de déposer ou de récupérer leurs voitures. L'idée est de transporter 8.000 voyageurs par jour dans un premier temps, avec un départ de cabine toutes les 1 minute 30, de 5 heures 15 à minuit.

Chaque cabine transportera 34 voyageurs, dont des personnes à mobilité réduite. L'espace a aussi été aménagé pour accueillir des vélos.
Chaque cabine transportera 34 voyageurs, dont des personnes à mobilité réduite. L'espace a aussi été aménagé pour accueillir des vélos. © Radio France - Phéline Leloir-Duault

Mise en service dès la fin d'année

Pour transporter en toute sécurité ses passagers, les cabines seront tenues par la technologie 3S. Ce système, réputé pour sa solidité et déjà utilisé dans les Alpes et dans les Pyrénées, comprend trois câbles : deux porteurs et un tracteur. 

Dès lors, le téléphérique pourra supporter des vents jusqu'à 108 km/h. "Nous nous sommes basés sur les bilans météo de Toulouse sur ses vingt dernières années et d'après nos calculs, le téléphérique pourrait fonctionner toute l'année, sauf deux jours, et encore l'interruption ne durerait pas toute la journée", explique Jean-Michel Lattes, président de Tisseo.

La stabilité du téléphérique est assurée par la technologie 3S qui garantit un fonctionnement, même avec des vents allant jusqu'à 108 km/h.
La stabilité du téléphérique est assurée par la technologie 3S qui garantit un fonctionnement, même avec des vents allant jusqu'à 108 km/h. © Radio France - Phéline Leloir-Duault

Les cabine seront accrochées en juin et auront une phase d'essai de six mois avant leur mise en service fin d'année 2021. Une marche à blanc de plusieurs mois indispensable pour évaluer les risques.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess