Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête Dennis : un TGV avec à son bord 750 passagers met 15 heures pour relier Nantes à Paris

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine

750 passagers d'un TGV ont mis plus de 15 heures pour arriver à la gare Montparnasse, a confirmé la SNCF, ce lundi matin. La chute d'un arbre sur une caténaire et qui a privé d'électricité la ligne principale entre Nantes et Paris, dans la nuit de dimanche à lundi, est à l'origine du problème.

750 passagers ont été bloqués pendant plusieurs heures dans un TGV Nantes-Paris, dans la nuit de dimanche à lundi.
750 passagers ont été bloqués pendant plusieurs heures dans un TGV Nantes-Paris, dans la nuit de dimanche à lundi. © AFP - Franck Perry

C'est une nuit dont ils se souviendront longtemps. 750 passagers d'un TGV ont mis 15 heures pour arriver à la gare de Montparnasse, à Paris. Le train qui est parti en milieu d'après-midi de la gare de Nantes a été bloqué pendant plus de huit heures entre Bretoncelles et La Loupe après la chute d'un arbre

Une caténaire arrachée à l'origine de la galère des passagers

Les fortes rafales de vent, liées à la tempête Dennis, ont entraîné la chute d'un arbre sur une caténaire dans l'Orne, en Normandie. Le TGV 8876 qui circulait sur cet axe a été contrait de s'arrêter en pleine voie. Les passagers ont ensuite du attendre près de 10 heures qu'un train diesel vienne les chercher pour les emmener au Mans. 

Ils ont ensuite embarqué dans un second TGV, direction Paris via la ligne grande vitesse. Les voyageurs et le personnel de bord sont finalement arrivés aux alentours de 5h30, ce lundi, à la gare Montparnasse, épuisés après 15 heures de voyage, au lieu de 2 heures.  En guise de dédommagement, la SNCF assure qu'elle a offert des taxis pour les voyageurs qui avaient des correspondances, ainsi que 150 chambres d'hôtels. La compagnie ferroviaire a aussi annoncé qu'elle allait rembourser ces 750 malheureux voyageurs à hauteur de 200% pour cet "exceptionnel retard".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu