Transports

TER gratuits pour les policiers : la CGT Cheminots ne croit pas à l'argument sécurité

Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 25 octobre 2016 à 14:02

Même quand ils ne sont pas en service, les policiers et gendarmes pourront voyager gratuitement
Même quand ils ne sont pas en service, les policiers et gendarmes pourront voyager gratuitement © Maxppp - Rémy Perrin

C'est une proposition de Laurent Wauquiez qui fait grincer les dents des syndicats de cheminots : permettre aux policiers et gendarmes de la région Auvergne-Rhône-Alpes de voyager gratuitement sur le réseau TER. La CGT-Cheminots estime que c'est avant tout une opération de communication.

C'était une demande du syndicat de policiers Alliance. Elle a été validée lundi par le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez : permettre aux 20 000 policiers et gendarmes de la région de voyager gratuitement sur tout le réseau TER. Même quand ils ne sont pas en service. Et pas seulement sur un trajet domicile-travail.

Pour Stéphane Colin, de la CGT-Cheminots, c'est avant tout "un gros coup de comm'". L'argument avancé par Laurent Wauquiez, c'est celui de la sécurité : puisque les policiers peuvent maintenant porter leurs armes même quand ils ne sont pas en service, plus il y aura de policiers dans les trains, plus la sécurité des passagers sera assurée. Mais Stéphane Colin affirme que les cheminots "ça les fait doucement rire". Bien sûr, explique t-il "aujourd'hui on ne peut pas être contre une telle mesure, mais Laurent Wauquiez qui supprime les contrôleurs à bord des TER et qui ensuite vient nous parler de la sécurité et de la sûreté des voyageurs ..."

Ce qu'il faut dans les trains, ce sont des contrôleurs

La CGT-Cheminots n'est pas contre la gratuité pour les forces de l'ordre, mais elle milite "pour le développement du service public pour tout le monde, des tarifs abordables pour tous les citoyens, pas seulement pour les policiers." Et pour Stéphane Colin, la sécurité des passagers passe avant tout par le maintien de l'emploi à la SNCF : "si on veut éviter des catastrophes ferroviaires, si on veut plus de présence dans les trains , c'est d'abord des contrôleurs qu'il faut. On veut que la région mette le budget suffisant pour assurer le maintien de l'emploi chez les cheminots."

Partager sur :